Israël en guerre - Jour 288

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Haïm Zohar, 73 ans : Un grand-père aimant et patient, même dans les pires moments

Assassiné par des terroristes du Hamas, en même temps que son aide-soignant sri-lankais Sujith Nissanka, au kibboutz Beeri, le 7 octobre 2023

Haïm Zohar, assassiné par des terroristes du Hamas dans sa maison, au kibboutz Beeri, le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Haïm Zohar, assassiné par des terroristes du Hamas dans sa maison, au kibboutz Beeri, le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Haïm Zohar, 73 ans, père et grand-père aimant, a été assassiné par des terroristes palestiniens du Hamas dans sa maison, au kibboutz Beeri le 7 octobre. Il a été tué en même temps que son aide-soignant sri-lankais, Sujith Nissanka, dont les restes ont été expédiés au Sri Lanka pour y être enterrés au début du mois de novembre.

Haïm a été enterré au kibboutz Revivim, dans le Néguev, le 23 octobre. Il laisse dans le deuil sa femme Erga, leurs trois enfants, Adi, Nitzan et Dan, et quatre petits-enfants, Yonatan, Yuval, Daniel et Libby.

Sa fille Adi Zohar a écrit sur Facebook le 10 octobre : « Tu nous as tant appris sur la vie, sur la maladie, sur l’adaptation et sur la famille. Nous n’avons jamais pensé un seul instant que notre dernier adieu serait si cruel et si terrible, lors d’un attentat terroriste dans ta maison du kibboutz que tu aimais tant. »

Haïm est né à Téhéran en 1950 et avait quitté l’Iran pour Israël avec sa famille à l’âge de sept ans. La famille s’était installée à Kfar Saba, où sa mère travaillait comme cuisinière à l’hôpital Meïr et son père travaillait pour la municipalité locale. Il avait déménagé au kibboutz Beeri à l’âge de 15 ans et était tombé amoureux de la communauté proche de la bande de Gaza.

Pendant son service dans les rangs de l’armée israélienne au sein de la brigade des parachutistes, Haïm avait participé à la Guerre de Kippour sur le front sud, avant de se consacrer au travail dans le kibboutz. Il avait notamment travaillé dans la plomberie et comme chauffeur pour l’imprimerie, principale source de revenus du kibboutz.

« Pendant la transition de la lire au shekel, les presses à imprimer fonctionnaient 24 heures sur 24, tout comme Haïm », peut-on lire dans une nécrologie publiée sur le site web du kibboutz Beeri, ajoutant qu’il était un « homme gentil et patient, même dans les moments de stress ».

Haim Zohar et son aide-soignant, Sujith Nissanka (Crédit : Facebook)

Perpétuant son héritage, son fils Dan a partagé sur Facebook le 17 octobre qu’il reprenait le travail à l’imprimerie de Beeri. « C’est ainsi que nous entendons gagner, et nous vaincrons parce qu’il n’y a pas d’autre possibilité ! »

Il avait rencontré son épouse Erga à l’âge de 31 ans et s’était marié peu de temps après. Après quelques années au kibboutz Dalia, près de Zichron Yaakov, ils s’étaient installés au kibboutz Beeri pour y élever leur famille. Haïm adorait cuisiner des plats perses traditionnels comme le riz et la salade pour sa famille et était fier de nettoyer méticuleusement après chaque repas.

Au cours de ses dernières années, Haïm souffrait de démence et était pris en charge par son épouse dévouée et ses aides-soignants.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.