Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Irak : Coup d’envoi pour une ligne de chemin de fer avec l’Iran voisin

Le Premier ministre irakien Mohamed Chia al-Soudani a donné le premier coup de truelle symbolique, aux côtés du premier vice-président iranien Mohammad Mokhber samedi

Nasser Bourita, à gauche, avec le Premier ministre irakien, Mohammed Shia Al-Sudani, à Bagdad, le 28 janvier 2023 (Crédit : Capture d'écran Twitter/ Maroc diplomatie)
Nasser Bourita, à gauche, avec le Premier ministre irakien, Mohammed Shia Al-Sudani, à Bagdad, le 28 janvier 2023 (Crédit : Capture d'écran Twitter/ Maroc diplomatie)

Le Premier ministre irakien a donné samedi le coup d’envoi des travaux de construction de la première ligne de chemin de fer reliant son pays au réseau ferroviaire de l’Iran voisin, allié politique et partenaire économique incontournable.

Le « projet de connexion Bassora-Chalamja » reliera sur 32 km la grande ville portuaire de l’extrême sud de l’Irak au réseau ferroviaire iranien, via le poste-frontière de Chalamja, a indiqué à l’AFP un responsable du ministère des Transports, estimant que les travaux devraient durer « entre 18 et 24 mois ».

L’objectif sera de transporter « les voyageurs venus de la République islamique d’Iran et des pays d’Asie centrale » jusqu’aux villes saintes chiites en Irak, a souligné le Premier ministre Mohamed Chia al-Soudani dans une allocution, rappelant que le projet est resté en discussion pendant des années, avant un accord en 2021.

Samedi, depuis la province de Bassora, Soudani a donné un premier coup de truelle symbolique, aux côtés du premier vice-président iranien Mohammad Mokhber.

Soudani a remercié Téhéran pour des opérations de déminage à la frontière qui seront menés en amont, ainsi que pour l’installation à venir d’un pont ferroviaire sur le Chatt al-Arab, grand fleuve où se mêlent les eaux du Tigre et de l’Euphrate.

De son côté, Mohammad Mokhber a salué un projet « stratégique » qui sera complété « au cours des deux prochaines années », selon l’agence de presse iranienne officielle Irna.

Sur les 32 kilomètres de voie ferrée qui vont être installés, la moitié se trouve côté iranien, d’après Irna.

Ravagé par des décennies de guerre et une corruption omniprésente, l’Irak pourtant riche en hydrocarbures, souffre d’un manque cruel d’infrastructures avec des autoroutes et des chemins de fer vétustes.

Illustrant la multiplication de partenariats régionaux que le gouvernement de Soudani tente de lancer, Bagdad avait dévoilé en mai un ambitieux projet de route et de voie ferrée reliant le Golfe à la frontière turque, un corridor de 1 200 km baptisé « Route du développement ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.