Israël exporte des matzot des Etats-Unis au Congo
Rechercher

Israël exporte des matzot des Etats-Unis au Congo

Israël exporte 12 millions de dollars de matzas dans le monde entier, et 36,5 millions de dollars pour les exportations de bouteilles de vin

Vins israéliens. Illustration. (Crédit : IMP média)
Vins israéliens. Illustration. (Crédit : IMP média)

Avant Pessah, le ministère israélien de l’Economie et de l’Industrie a examiné les exportations de matzot israéliennes, qui représentent 12 millions de dollars au total.

Les données montrent que les Etats-Unis sont le premier pays importateur, avec 7 millions de dollars de matzot, alors que les pays européens achètent 5 millions de dollars de matzot. La plupart des exportations européennes sont destinées au Royaume-Uni (1,7 million de dollar), puis à l’Italie (1 million de dollars), à la France (700 000 dollars) et à la Belgique (600 000 dollars).

Les données montrent aussi que l’Argentine a acheté des matzot à Israël pour 130 000 dollars, les Pays-Bas pour 103 000 dollars, le Brésil pour 88 000 dollars, la Roumanie pour 25 000 dollars, l’Azerbaïdjan pour 19 000 dollars et même le Nigéria (4 500 dollars) et la République démocratique du Congo (1 600 dollars) ont importé des matzot.

Les principaux types de matzot exportés par Israël sont les matzot « shmouras », les matzot diététiques, les matzot au blé entier, les matzot bio, les matzot au seigle et, bien sûr, les matzot recouvertes de chocolat.

Les vins israéliens ont également des fans dans le monde entier : les exportations de vin du pays ont atteint 36,5 millions de dollars en 2015.

Deux tiers du vin ont été importés par les Etats-Unis et le Canada et un quart par les pays européens, la France en tête, qui a importé pour 3 millions de dollars de vins israéliens, suivie du Royaume-Uni, à 1,7 million de dollars. Des vins israéliens sont aussi importés par l’Allemagne, la Belgique, l’Italie et d’autres pays.

Ces trois dernières années, la division de l’investissement en Israël du ministère de l’Economie et de l’Industrie a soutenu les vignobles israéliens à hauteur de 4 millions de shekels.

Ce soutien avait pour but d’augmenter les ventes à l’étranger et le nombre d’employés dans le secteur. Selon le département industriel du ministère ; 160 vignobles sont actifs en Israël, et travaillent à pleine capacité avant Pessah.

Ohad Cohen, directeur de l’administration du commerce extérieur au ministère israélien de l’Economie et de l’Industrie a déclaré qu’il « n’est pas surprenant de voir une hausse des achats de vins et de matzot casher pour Pessah parmi les communautés juives à l’étranger avant la fête. Au même moment, nous voyons aussi l’intérêt du grand public à l’étranger, qui achète de la nourriture casher parce qu’il reconnaît qu’un tampon de casheroute indique aussi que la nourriture est de très bonne qualité. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...