La Cour empêche une chaîne de droite de produire la chaîne de la Knesset
Rechercher

La Cour empêche une chaîne de droite de produire la chaîne de la Knesset

Après une requête déposée par les concurrents qui avaient également répondu à l’appel d’offres, les juges estiment que le processus d'appel d'offres était vicié

Photo de la salle de presse de la Deuxième chaîne dans le studio Neve Ilan à l'extérieur de Jérusalem, le 7 avril 2017 (Crédit : Isaac Harari / Flash90)
Photo de la salle de presse de la Deuxième chaîne dans le studio Neve Ilan à l'extérieur de Jérusalem, le 7 avril 2017 (Crédit : Isaac Harari / Flash90)

La Haute cour de Justice a annulé mercredi un contrat permettant à la Vingtième chaîne de produire, gérer et diffuser la chaîne de la Knesset pour les dix prochaines années.

Répondant à une requête déposée par la Deuxième chaîne et la société mère de la Dixième chaîne, qui avait toutes deux répondu à l’appel d’offre pour obtenir le droit de gestion et de production de la chaîne parlementaire, que la chaîne de droite a obtenu, le tribunal a constaté qu’il y avait des irrégularités dans le processus d’appel d’offres et a suspendu l’accord jusqu’à ce qu’il soit examiné.

La Vingtième chaîne devait commencer à gérer la chaîne de la Knesset le 27 juillet, mais suite à la décision du tribunal, le diffuseur actuel, la Deuxième chaîne, continuera à produire la chaîne parlementaire jusqu’à ce qu’une autre décision soit prise.

La Deuxième chaîne avait précisé dans sa requête qu’il existait des divergences entre le contenu de la candidature répondant à l’appel d’offres de la Vingtième chaîne et le plan de développement.

La Deuxième chaîne a également demandé au tribunal de rejeter l’application de RGE Media Group, qui a terminé deuxième du processus d’appel d’offres et possède la Dixième chaîne.

Aussi bien la Deuxième chaîne que la RGE se sont déclarés satisfaits de la décision du tribunal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...