La police enquête sur les liens entre un ami de Yair Netanyahu et le milliardaire australien
Rechercher

La police enquête sur les liens entre un ami de Yair Netanyahu et le milliardaire australien

Les policiers se sont penchés sur Roman Abramov qui a reçu un emploi bien rémunéré dans l'entreprise de James Packer

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Yair Netanyahu, à la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 17 septembre 2013. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/Flash90)
Le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Yair Netanyahu, à la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 17 septembre 2013. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/Flash90)

Dans le cadre de l’enquête pour corruption qui pèse sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu, la police étudie les relations entre le milliardaire australien James Packer et un ami du fils de Netanyahu, Yair.

Roman Abramov, âgé d’une vingtaine d’années, a été nommé à un poste très bien rémunéré dans l’une des sociétés de Packer quelques mois après avoir été présenté par le jeune Netanyahu, bien qu’il n’ait aucune expérience pertinente dans le domaine des affaires, a révélé Hadashot (ancienne Deuxième chaîne) mercredi.

Dans le cadre de l’enquête pour corruption baptisée Affaire 1000, la police examine la légalité des cadeaux coûteux donnés à la famille Netanyahu par Packer et le producteur hollywoodien Arnon Milchan, ainsi que les actions qu’il aurait prétendument intentées en leur nom. Les Netanyahu ont nié tout acte répréhensible dans cette affaire.

Selon Hadashot, il y a deux ans, Yair Netanyahu a assisté à une fête dans une maison que Packer possède dans la ville côtière de Césarée, où il a présenté Abramov à son hôte. Les trois ont passé la soirée ensemble, a précisé le reportage, et plus tard, ils sont allés en croisière sur le yacht privé du milliardaire.

Quelques mois plus tard, Abramov a été nommé à un poste de haut rang dans la société de Packer, Consolidated Press Holdings (CPH). Sa carte de visite l’identifiait comme « Business Development Manager » et il gagnait des dizaines de milliers de shekels par mois.

Une connaissance a déclaré à la chaîne de télévision qu’Abramov était impliqué dans l’achat d’entreprises de haute technologie, mais qu’il n’a connu aucun succès notable.

Hadashot a noté que dans le passé, Yair Netanyahu a passé du temps dans l’appartement de Packer à l’hôtel Royal Beach à Tel Aviv, et qu’il s’est avéré qu’Abramov également.

C’est l’embauche d’Abramov par le CPH qui intéresse la police a indiqué le reportage.

Dans les mois qui ont suivi l’ouverture de l’Affaire 1000, Abramov a quitté son poste au CPH et les Netanyahu n’auraient eu aucun contact avec Packer. La police a essayé pendant des mois d’interroger Packer dans le cadre de l’enquête, mais n’a pas été en mesure d’organiser une entrevue avec lui à l’étranger.

La famille Netanyahu a déclaré dans un communiqué que ce reportage était des ragots vides, provoqués par des personnes cherchant à nuire au Premier ministre.

« Le flot de fuites tendancieuses se poursuit à un moment pas si aléatoire et d’une manière familière », indique le communiqué.

« Plus l’affirmation est faible, plus la fuite est forte … tout simplement pour blesser le Premier ministre Netanyahu et les membres de sa famille ».

Une autre enquête sur le Premier ministre, connue sous le nom d’Affaire 2000, porte sur un prétendu accord illégal entre Netanyahu et le propriétaire du Yedioth Ahronoth, Arnon « Noni » Mozes. Le Premier ministre aurait promis à Mozes qu’il ferait avancer une législation pour réduire la circulation du principal concurrent du Yedioth, Israel Hayom, en échange d’une couverture plus favorable du Yedioth.

M. Netanyahu s’est constamment défendu de tout méfait et se dit victime d’une campagne pour le chasser du pouvoir.

M. Netanyahu, 68 ans, à la tête du gouvernement depuis 2009 après un premier mandat entre 1996 et 1999, a été soupçonné à plusieurs reprises par le passé, sans être inquiété.

Sans rival apparent sur la scène politique, il a dépassé les onze ans de pouvoir au total et pourrait battre le record de longévité de l’historique David Ben Gourion, fondateur de l’Etat d’Israël, si l’actuelle législature va à son terme en novembre 2019.

L’équipe du Times of Israël et l’AFP ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...