Le « Taglit pour mamans » fait venir près d’un millier de papas en Israël
Rechercher

Le « Taglit pour mamans » fait venir près d’un millier de papas en Israël

Le projet orginellement destiné à rapprocher les mères juives de la pratique du judaïsme s'adresse désormais aussi aux pères

L'un des mille pères qui a participé aux voayges organisés pour les hommes par le Jewish Women's Renaissance Project. (Crédit : capture d'écran YouTube)
L'un des mille pères qui a participé aux voayges organisés pour les hommes par le Jewish Women's Renaissance Project. (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’organisation qui a rassemblé 10 000 mères juives lors de voyages sponsorisés en Israël a également lancé son programme pour les pères en 2013 et a rassemblé près de 1 000 hommes.

Le Jewish Women’s Renaissance Project, fondé en 2008 et basé à Rockville dans le Maryland, a rassemblé à ce jour 975 hommes en Israël, de 7 pays différents, selon un communiqué du groupe.

Le projet consiste à organiser des voyages d’une semaine, destinés à rapprocher du judaïsme des juifs de la diaspora non pratiquants.

Connu sous le nom de « Taglit pour mamans », selon le programme similaire pour les jeunes adultes qui viennent en Israël, le Jewish Women’s Renaissance Project devrait faire venir 3 500 personnes en Israël cette année, donc 400 pères de 26 pays différents.

Intitulé MoMENtum, le voyage pour les pères est destiné aux hommes dont les femmes ont déjà participé au voyage. La participation est ouverte à toute femme juive qui a des enfants de moins de 18 ans.

En 2014, le ministère des Affaires de la Diaspora s’est associé au groupe, et il aide actuellement à son financement.

Les hommes ont demandé à connaître ce que leurs épouses avaient vécu, explique Lori Palatnik, la directrice fondatrice du projet. C’est suite à cette demande que le groupe a décidé d’organiser des voyages pour les pères.

Lors d’une récente conférence sur le projet, Palatnik a déclaré que son organisation encourageaient les femmes à une plus grande participation dans la direction des communautés juives.

« Je crois qu’au cours de la prochaine décennie, nous allons assister à un mouvement de mères juives qui se transformeront en chefs de file de changement social dans la communauté, et le JWRP est prêt à inspirer ce mouvement », a déclaré Palatnik la semaine dernière à Atlanta, durant une conférence du Jewish Funders’ Network.

Fondé en 1991, le Jewish Funders’ Network est un groupe de philanthropes indépendants qui cherchent à optimiser l’impact des dons dans les communautés juives. Il compte des membres de 10 pays, dont Israël, les États-Unis, l’Argentine, l’Australie, la France et la Russie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...