Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Les nouveaux vaccins COVID Moderna sont en route pour Israël – ministère de la Santé

Les vaccins ciblent les nouvelles sous-variantes d'Omicron et sont destinés aux personnes souffrant de maladies préexistantes et dont le système immunitaire est affaibli

Une seringue et un flacon portant le logo de la société de biotechnologie américaine Moderna. (Crédit : AFP)
Une seringue et un flacon portant le logo de la société de biotechnologie américaine Moderna. (Crédit : AFP)

Le ministère de la Santé a annoncé jeudi que les vaccins COVID récemment mis à jour seront bientôt disponibles en Israël.

Les vaccins, récemment approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) américaine, devraient être en stock dans les quatre organismes de santé israéliens d’ici le début du mois d’octobre.

Dans un premier temps, seules les personnes âgées de 12 ans et plus présentant des pathologies préexistantes ou un système immunitaire affaibli pourront recevoir le vaccin. Une fois les stocks seront approvisionnés, le vaccin sera disponible pour toute personne âgée de 6 mois ou plus.

Le vaccin, fabriqué par Moderna, cible les sous-variantes Omicron XBB. Des études ont cependant indiqué que le vaccin protège également contre les autres sous-variantes prédominantes d’Omicron, EG.5 (Eris) et BA.2.86 (Pirola).

Les vaccins de rappel ont été envoyés en Israël à la suite d’une augmentation du nombre de cas de COVID depuis l’été.

« On observe actuellement une augmentation modérée du nombre de patients hospitalisés [à cause du COVID]. La plupart d’entre eux ne sont que légèrement malades, mais on constate une hausse modérée du nombre de patients gravement atteints, ainsi qu’une augmentation du nombre de décès dus au virus », a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué.

Les derniers chiffres publiés sur le site du ministère datent du 18 septembre et montrent qu’à cette date, les hôpitaux comptaient 231 patients légèrement malades du COVID, 23 dans un état modéré et 53 dans un état grave. Aucun chiffre n’a été donné concernant les décès.

Une enfant se fait vacciner contre la COVID-19 à Jérusalem le 30 décembre 2021 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Il est impossible de connaitre le nombre de personnes actuellement malades du COVID dans le pays, étant donné qu’il n’y a plus aucune exigence en matière de test, de déclaration ou d’isolement.

À l’approche de Rosh HaShana, le ministère de la Santé a conseillé à la population – en particulier aux personnes immunodéprimées – de porter des masques dans les espaces intérieurs très fréquentés et de procéder à des tests de dépistage de la COVID à domicile en cas de malaise.

Dans sa déclaration sur les rappels COVID, le ministère de la Santé a invité la population à se faire vacciner contre la grippe cet automne afin d’atténuer ce que la communauté médicale prévoit comme une saison « flurona » (grippe et COVID combinées) difficile qui mettrait à rude épreuve le système de soins de santé.

Les nouvelles injections de rappel COVID peuvent être administrées quels que soient les vaccins COVID reçus par une personne depuis le début de la pandémie, et quel qu’en soit le nombre. Les injections de rappel COVID peuvent également être administrées en même temps que le vaccin contre la grippe.

Une femme enceinte se fait vacciner contre la COVID-19 au centre commercial de Givatayim, aux abords de Tel Aviv, le 23 août 2021. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Une personne peut également recevoir le rappel COVID en même temps ou peu avant ou après avoir reçu d’autres vaccins, à l’exception du vaccin antivariolique (anciennement connu sous le nom de variole du singe).

« Une période d’au moins quatre semaines est recommandée entre le nouveau vaccin COVID et le vaccin antivariolique, en particulier chez les adolescents et les jeunes hommes », a déclaré le ministère de la Santé.

Le ministère a également précisé que le rappel COVID était sans danger pour les femmes enceintes, quel que soit le stade de leur grossesse. Il a également exhorté les futures mères à se faire vacciner contre la grippe et la coqueluche, afin de protéger leur santé et celle de leur fœtus. Le vaccin COVID est également recommandé aux femmes qui allaitent ou qui prévoient d’avoir un enfant.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.