Israël en guerre - Jour 260

Rechercher
En direct

Tsahal a le « contrôle opérationnel » de la route de Philadelphie entre Gaza et l’Égypte

Après une réunion d'urgence, l'Algérie présentera une motion du Conseil de sécurité de l'ONU "pour mettre fin à la tuerie de Rafah" ; Manifestations à Paris, Londres, Mexico

  • Des agents de la police métropolitaine (MET) font face à des manifestatants anti-Israël et pro-palestiniens lors d'un rassemblement "Hands off Rafah, End the genocide" dans le centre de Londres, le 28 mai 2024. (Crédit : BENJAMIN CREMEL / AFP)
    Des agents de la police métropolitaine (MET) font face à des manifestatants anti-Israël et pro-palestiniens lors d'un rassemblement "Hands off Rafah, End the genocide" dans le centre de Londres, le 28 mai 2024. (Crédit : BENJAMIN CREMEL / AFP)
  • Des soldats israéliens opèrent dans la bande de Gaza;  une image publiée  le 29 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
    Des soldats israéliens opèrent dans la bande de Gaza; une image publiée le 29 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
  • Des soldats israéliens opèrent dans la bande de Gaza;  une image publiée  le 29 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
    Des soldats israéliens opèrent dans la bande de Gaza; une image publiée le 29 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
  • Le ministre des Affaires étrangères saoudien, le prince Faisal bin Farhan, assiste à une conférence de presse sur la guerre entre Israël et le Hamas, vendredi 8 décembre 2023, à Washington. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP)
    Le ministre des Affaires étrangères saoudien, le prince Faisal bin Farhan, assiste à une conférence de presse sur la guerre entre Israël et le Hamas, vendredi 8 décembre 2023, à Washington. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP)
  • Emeute pro-palestinienne appelé "Action urgente pour Rafah", tenu devant l'ambassade d'Israël à Mexico le 28 mai 2024. (Crédit :  par Pedro Pardo / AFP)
    Emeute pro-palestinienne appelé "Action urgente pour Rafah", tenu devant l'ambassade d'Israël à Mexico le 28 mai 2024. (Crédit : par Pedro Pardo / AFP)
  • Emeute pro-palestinienne appelé "Action urgente pour Rafah", tenu devant l'ambassade d'Israël à Mexico le 28 mai 2024. (Crédit :  par Pedro Pardo / AFP)
    Emeute pro-palestinienne appelé "Action urgente pour Rafah", tenu devant l'ambassade d'Israël à Mexico le 28 mai 2024. (Crédit : par Pedro Pardo / AFP)

L’aviation israélienne a frappé une position du Hezbollah dans le sud du Liban

Les avions de combat israéliens ont frappé une position du Hezbollah dans la région de Khiam dans le sud du Liban en début de soirée, selon l’armée.

Tsahal dit avoir également bombardé à l’artillerie des zones proches de Hamoul, Kafr Kila et Naqoura.

Washington confirme qu’une nouvelle négociation sur les otages est lancée, avec le soutien d’Israël

Les États-Unis confirment qu’une nouvelle proposition d’accord sur les otages a été avancée par les médiateurs, et ce avec le soutien d’Israël.

« Je peux vous dire que les Israéliens soutiennent pleinement cette nouvelle proposition et qu’ils sont prêts à négocier de bonne foi », a déclaré John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, lors d’une conférence de presse.

La dernière proposition concerne un cessez-le-feu temporaire qui « pourrait également déboucher sur quelque chose de plus durable », selon Kirby.

Le Hamas n’a pas encore répondu officiellement à l’offre élaborée au cours du week-end

L’armée affirme avoir démoli un tunnel « important » du Hamas près du passage de Rafah à Gaza

Les troupes de la 401e brigade blindée à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une image publiée le 29 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes de la 401e brigade blindée à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une image publiée le 29 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne affirme avoir récemment démoli un tunnel « important » du Hamas près du poste-frontière de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Selon l’armée, les troupes ont atteint une ouverture de tunnel, à environ 100 mètres du poste-frontière avec l’Égypte, suite à des renseignements sur son emplacement.

L’ouverture menait à un réseau souterrain d’environ un kilomètre et demi de long, qui, selon Tsahal, a été utilisé par des membres du Hamas pour attaquer les troupes opérant dans la zone.

Les soldats ont pris d’assaut le tunnel, localisant des armes, notamment des missiles antichar, des armes à feu et des engins explosifs, selon l’armée.

L’armée israélienne affirme que le réseau comportait de nombreux chemins de bifurcation à différentes profondeurs et que certaines zones étaient bloquées par des portes anti-souffle. Il comprenait également des pièces où auraient résidé des membres du Hamas, ainsi que des salles de bains.

Le réseau de tunnels a ensuite été démoli, a ajouté l’armée israélienne.

Depuis Rafah, Halevi affirme que le démantèlement des bataillons du Hamas dans le sud de Gaza est une priorité absolue

Le chef d'état-major de Tsahal, le lieutenant général Herzi Halevi (au centre), rencontre des officiers à Rafah, dans le sud de Gaza, le 29 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de Tsahal, le lieutenant général Herzi Halevi (au centre), rencontre des officiers à Rafah, dans le sud de Gaza, le 29 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, a tenu aujourd’hui une évaluation militaire à Rafah, dans le sud de Gaza, affirmant que le démantèlement des bataillons du Hamas était une priorité absolue pour le pays.

« Nous sommes ici pour plusieurs raisons. Premièrement, c’est la dernière brigade [du Hamas] qui dispose de toutes ses capacités, nous voulons donc démanteler la brigade de Rafah », a déclaré Halevi.

Il a affirmé que le démantèlement des bataillons du Hamas était une « mission nationale de l’État d’Israël ».

Tsahal a le « contrôle opérationnel » de la route de Philadelphie entre Gaza et l’Égypte

Des soldats égyptiens patrouillant sur une route parallèle au corridor Philadelphie, une zone tampon qui sépare l'Égypte d'Israël et de la bande de Gaza palestinienne, le 19 mars 2007. (Crédit : Cris Bouroncle/AFP)
Des soldats égyptiens patrouillant sur une route parallèle au corridor Philadelphie, une zone tampon qui sépare l'Égypte d'Israël et de la bande de Gaza palestinienne, le 19 mars 2007. (Crédit : Cris Bouroncle/AFP)

L’armée israélienne a annoncé avoir établi un « contrôle opérationnel » sur l’ensemble du « corridor de Philadelphie », qui s’étend sur 14 kilomètres le long de la frontière entre la bande de Gaza et l’Égypte.

Les troupes de Tsahal sont présentes physiquement dans la majeure partie du corridor. Il y a une petite section près de la côte où les forces terrestres ne sont pas présentes, mais, selon Tsahal, la zone serait contrôlée par un dispositif d’observation et une force de frappe.

Le long du corridor adjacent à Rafah, Tsahal a jusqu’à présent localisé une vingtaine de tunnels menant à l’Égypte. Il est établi que le groupe terroriste palestinien Hamas utilise ces tunnels pour introduire clandestinement des armes dans la bande de Gaza.

Selon l’armée, depuis que Tsahal a pris le contrôle de la zone, le Hamas n’est plus en mesure de faire passer des armes en contrebande depuis l’Égypte.

Certains des tunnels étaient déjà connus de Tsahal, d’autres viennent d’être découverts, et plusieurs ont déjà été démolis. Israël a également informé l’Égypte de l’évolution de la situation.

Selon l’armée, 82 autres entrées de tunnel ont été localisées dans la zone du corridor de Philadelphie.

Des dizaines de lance-roquettes ont également été découverts le long du corridor, certains à quelques dizaines de mètres seulement de la frontière égyptienne. Tsahal pense que le Hamas a positionné les lance-roquettes le long du corridor pour tenter d’empêcher Israël de les frapper, estimant que ce dernier craindrait de déborder sur l’Égypte.

Le Dôme de Fer a abattu 2 drones qui traversaient l’espace aérien israélien depuis le Liban

Le système de défense aérienne du Dôme de Fer a abattu il y a peu de temps deux drones qui sont entrés dans l’espace aérien israélien depuis le Liban, a rapporté l’armée.

Des sirènes avaient retenti dans les communautés du Doigt de Galilée.

Plus tôt ce matin, l’armée israélienne a déclaré qu’un autre drone présumé provenant du Liban avait été abattu par les défenses aériennes au-dessus de la mer, près de la communauté frontalière de Rosh Hanikra.

Téhéran aurait fourni aux Houthis un missile balistique antinavire – médias iraniens

L’agence de presse semi-officielle iranienne Tasnim a rapporté que Téhéran avait mis leur missile balistique Qader (Ghadr) à la disposition des Houthis du Yémen.

« Le missile balistique iranien antinavire, baptisé Qader, a été mis à la disposition des combattants au Yémen », selon Tasnim, qui serait affilié à l’élite des Gardiens de la révolution iraniens.

« Le missile est désormais une arme capable de poser de sérieux défis aux intérêts des États-Unis et de leur principal allié dans la région, le régime sioniste », a ajouté Tasnim.

Hanegbi : La guerre durera jusqu’à fin 2024 au moins ; Israël contrôle 75 % de la zone entre Gaza et l’Égypte

Le conseiller à la Sécurité nationale Tzahi Hanegbi s'adressant aux journalistes aux quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 14 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash 90)
Le conseiller à la Sécurité nationale Tzahi Hanegbi s'adressant aux journalistes aux quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 14 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash 90)

L’armée israélienne contrôle désormais 75 % du corridor de Philadelphie, une zone tampon entre Gaza et l’Égypte, a indiqué le conseiller à la Sécurité nationale du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Tzachi Hanegbi.

« À l’intérieur de Gaza, Tsahal contrôle désormais 75 % de la route Philadelphie et je pense qu’avec le temps, elle en contrôlera la totalité. Nous devons veiller, avec les Égyptiens, à empêcher la contrebande d’armes entre l’Égypte et Gaza », a-t-il affirmé au cours d’une interview accordée à la chaîne publique Kan.

Hanegbi a ajouté que, selon lui, les combats à Gaza devraient se poursuivre au moins jusqu’à la fin de l’année 2024.

Tsahal frappe un terroriste armé de RPG à Jabaliya et trouve une cache d’armes près d’une mosquée

Une cache d'armes trouvée par les troupes de Tsahal à côté d'une mosquée à Jabaliya à Gaza, le 29 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Une cache d'armes trouvée par les troupes de Tsahal à côté d'une mosquée à Jabaliya à Gaza, le 29 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée a diffusé des images montrant une frappe aérienne contre un opérateur armé de RPG à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza.

Selon Tsahal, l’opérateur a été repéré par les troupes de la 636e unité de collecte de renseignements de combat avant que la frappe ne soit effectuée. Une deuxième frappe aérienne a été effectuée peu de temps après, après qu’un deuxième opérateur a été identifié dans la zone, a ajouté l’armée.

Les troupes à Jabaliya ont été la cible de tirs nourris de RPG depuis le début de la dernière opération menée dans cette zone il y a quelques semaines.

Par ailleurs, les troupes ont localisé et démoli plusieurs entrées de tunnels et des dizaines de lance-roquettes, et ont localisé une cache d’armes à côté d’une mosquée, ajoute Tsahal.

Une cache d’armes trouvée par les troupes de Tsahal à côté d’une mosquée à Jabaliya, à Gaza, le 29 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’OMS livre fuel et matériel dans le nord de Gaza pour la première fois depuis le 13 mai

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a réussi, pour la première fois depuis le 13 mai, à atteindre le nord de la bande de Gaza pour livrer du fuel et du matériel à l’hôpital Al-Ahli, a annoncé son patron mercredi.

« L’hôpital Al-Ahli prend en charge deux fois plus de personnes que ce pourquoi il est conçu, il manque de matériels de chirurgie et le personnel n’est pas payé », a écrit Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur le réseau social X.

Pour l’heure, aucune opération de chirurgie lourde « ne peut être réalisée le soir, faute de personnel spécialisé », explique le directeur général, ajoutant que l’OMS essaye de déployer une équipe sur place.

La mission de l’OMS a pu livrer 15 000 litres de carburant – indispensable pour les générateurs de l’hôpital et la production d’électricité –  mais aussi 14 lits médicalisés, des médicaments et du matériel de traumatologie pour couvrir les besoins de 1 500 personnes.

La mission a aussi permis d’escorter 5 ambulances du Croissant Rouge palestinien pour contribuer à rétablir des services sanitaires dans le nord de l’étroit territoire palestinien.

« En raison de retards à un point de contrôle, la mission n’a pas pu accéder » à un autre l’hôpital à proximité, indique encore le patron de l’OMS.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.