Les syndicats de Philadelphie vont réparer et sécuriser le cimetière juif profané
Rechercher

Les syndicats de Philadelphie vont réparer et sécuriser le cimetière juif profané

Deux syndicats ont indiqué qu’ils remplaceraient les pierres tombales et installeraient des lampes

Un homme devant les pierres tombales profanées du cimetière juif du mont Carmel à Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : Dominick Reuter/AFP)
Un homme devant les pierres tombales profanées du cimetière juif du mont Carmel à Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : Dominick Reuter/AFP)

Deux syndicats de Philadelphie ont annoncé qu’ils fourniraient des services gratuits pour aider à réparer et sécuriser le cimetière vandalisé du mont Carmel de la ville.

Plus de 100 pierres tombales ont été renversées et abîmées dans le cimetière juif. La profanation a été découverte dimanche.

Bobby Henon, membre du conseil municipal de Philadelphie qui représente le quartier de Wissinoming, a annoncé lundi soir sur Twitter que le Philadelphia Building and Construction Trades Council a proposé de remplacer les pierres tombales renversées et que l’International Brotherhood of Electrical Workers Union Local 98 avait proposé d’installer des caméras de sécurité et des lumières supplémentaires.

John Dougherty, dirigeant syndicaliste du Philadelphia Building and Construction Trades Council a dit aux journalistes que le vandalisme était un « acte lâche d’antisémitisme qui ne peut pas être toléré. » Les ouvriers ont également proposé de replanter et de nettoyer les sols du cimetière.

Pierres tombales profanées au cimetière juif de Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : capture d'écran ABC)
Pierres tombales profanées au cimetière juif de Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : capture d’écran ABC)

D’autre part, une campagne Gofundme pour le cimetière de Philadelphie lancée par Raphael Caroline, 31 ans, a récolté près de 20 000 dollars en 24 heures, le double de son objectif.

La Fédération juive de Philadelphie a annoncé qu’un nettoyage volontaire du cimetière commencerait jeudi à midi et aurait lieu tous les jours entre 12h00 et 16h00.

« Les représentants de la fédération juive seront présents ainsi que 50 personnes par heure pour nettoyer et travailler pour aider à restaurer cette partie importante de Philadelphie », a déclaré la fédération dans un communiqué.

En réponse au vandalisme, le musée national de l’histoire juive américaine, situé à Philadelphie, a lancé un projet pour préserver les histoires des personnes qui y sont enterrées.

Le musée a appelé ceux qui ont des proches ou des amis enterrés au cimetière du mont Carmel à partager une photographie de la personne, et une de sa pierre tombale si possible, ainsi que son histoire en 150 mots.

Le projet est également ouvert à ceux dont les familles ont été touchées par la profanation la semaine dernière du cimetière Chesed Shel Emeth de la région de St. Louis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...