L’état du soldat de Golani blessé dans l’attaque à la voiture-bélier s’améliore
Rechercher

L’état du soldat de Golani blessé dans l’attaque à la voiture-bélier s’améliore

Le soldat a quitté les soins intensifs et a été transféré au département de neurochirurgie, 11 jours après l'attaque devant l'ancienne gare de Jérusalem

Des secouristes sur la scène de l'attaque à la voiture bélier à Jérusalem le 6 février 2020. (Crédit : MDA)
Des secouristes sur la scène de l'attaque à la voiture bélier à Jérusalem le 6 février 2020. (Crédit : MDA)

Le personnel médical de l’hôpital Shaaré Tzedek à Jérusalem a fait savoir que l’état du soldat israélien grièvement blessé le mois dernier dans une attaque à la voiture-bélier dans la capitale s’améliorait.

Le soldat a quitté l’unité de soins intensifs et été transféré au département de neurochirurgie, a ajouté l’hôpital.

Le soldat de la brigade Golani a été grièvement blessé lors de l’attaque survenue le 6 février devant l’ancienne gare de Jérusalem, un lieu de divertissement, et 11 autres soldats ont été plus légèrement blessés. Ils étaient tous de nouvelles recrues et effectuaient une visite culturelle de la ville, quelques heures avant leur cérémonie d’intronisation.

Moins de 24 heures plus tard, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le suspect dans le Gush Etzion, au sud de la Cisjordanie, a déclaré la police.

Le Shin Bet a fait savoir que le suspect était un résident du quartier d’A-Tur, âgé de 25 ans. Il n’avait aucun antécédent terroriste. Il a ensuite été identifié comme étant Sanad al-Turman.

Sanad Al-Turman, suspect de l’attaque à la voiture-bélier commise à Jérusalem le 6 février 2020, est transféré de la prison au tribunal de Jérusalem, le 7 février 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le frère de Turman a déclaré à la Cour des Magistrats de Jérusalem le vendredi suivant les faits que l’incident n’était pas une attaque terroriste mais un accident de la route, après que l’automobiliste a heurté le trottoir par inadvertance.

Après l’attaque, Turman a rapidement fui les lieux, abandonnant sa voiture dans la ville de Beit Jala en Cisjordanie, au sud de Jérusalem.

Selon le porte-parole de l’armée israélienne, Hidai Zilberman, une première enquête sur l’attaque a révélé que les soldats se tenaient sur le trottoir à côté de la gare lorsque la voiture les a soudainement percutés à grande vitesse.

Le véhicule a ensuite fait demi-tour et pris la fuite. Il ne semble pas que les soldats aient pu tirer sur le conducteur pendant ou après l’attaque, a ajouté Hidai Zilberman.

Parmi les nouvelles recrues se trouvait Ori Hammond, originaire de San Diego. Il a été modérément blessé. Il est sorti de l’hôpital mercredi dernier.

L’incident s’est produit dans un contexte de recrudescence des tensions suite à la publication du plan du président américain Donald Trump visant à résoudre le conflit israélo-palestinien. L’armée est entrée en état d’alerte renforcée et a envoyé trois vagues de renforts en Cisjordanie, dont un bataillon supplémentaire de troupes combattantes.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...