L’homme gravement blessé lors d’une attaque à la roquette à Ashdod se confie
Rechercher

L’homme gravement blessé lors d’une attaque à la roquette à Ashdod se confie

Asher Biton livrait de la nourriture à des personnes dans le besoin lorsqu'il a été touché par un projectile tiré depuis Gaza le 15 septembre

Asher Biton et son épouse Rivka (R) s'entretiennent avec la Treizième chaîne, le 25 septembre 2020 (Capture écran)
Asher Biton et son épouse Rivka (R) s'entretiennent avec la Treizième chaîne, le 25 septembre 2020 (Capture écran)

Un Israélien gravement blessé lors d’une attaque à la roquette le 15 septembre alors qu’il livrait de la nourriture à des gens dans le besoin dans la ville d’Ashdod, dans le sud du pays, a déclaré vendredi que sa survie était miraculeuse.

« J’ai reçu la vie en cadeau – beaucoup de miracles se sont produits », a confié Asher Biton, 62 ans, père de 15 enfants, qui faisait sa ronde lorsque des terroristes palestiniens dans la bande de Gaza ont tiré deux roquettes vers Israël. Ces roquettes coïncidaient avec la signature par le Premier ministre Benjamin Netanyahu des accords de normalisation avec les EAU et le Bahreïn à la Maison Blanche à Washington.

« Chaque soir, je collecte les restes de quelques boulangeries et je les distribue aux familles de la région », a-t-il rapporté à la Treizième chaîne depuis son lit d’hôpital, dans son premier témoignage. « Ce soir-là, il y avait tant de choses qui n’auraient pas dû arriver. La voiture n’a pas démarré, puis la sirène s’est mise en marche. J’ai réalisé que cela ne valait pas la peine d’aller à la boulangerie, alors je me suis penché et je me suis couvert la tête avec mes mains. »

Le service d’ambulance du Magen David Adom avait indiqué que M. Biton avait été blessé par des éclats de missile sur le haut du corps. Un deuxième homme, âgé de 28 ans, a été légèrement blessé aux extrémités par des éclats de verre. Quatre autres personnes ont souffert de crises d’angoisse suite au tir de roquette, selon les médecins.

La police et le personnel médical sur la scène où une roquette tirée depuis la bande de Gaza a touché une route dans la ville d’Ashdod, au sud d’Israël, le 15 septembre 2020. (Flash90)

« Le fait que le véhicule n’ait pas démarré est un cadeau du ciel, car sinon il aurait été assis dans la voiture et aurait été davantage blessé. Beaucoup de grands miracles se sont produits », a ajouté sa femme Rivka.

« Je ne savais pas à quel point le peuple d’Israël nous aime, nous avons un peuple spécial et nous voulons le remercier », a déclaré Rivka.

Asher Biton a été décrit à l’origine comme étant dans un état modéré, mais les médecins de l’hôpital d’Assuta ont ensuite rapporté que sa situation s’était détériorée.

Son état s’est stabilisé après plusieurs jours de soins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...