Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

L’Iran « condamne avec force » les frappes américaines en Syrie et Irak

Selon Nasser Kanani, les représailles menées par les États-Unis n'auront "d'autre résultat que d'intensifier les tensions et l'instabilité dans la région"

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, lors d'une conférence de presse, à Téhéran, le 13 juillet 2022. (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, lors d'une conférence de presse, à Téhéran, le 13 juillet 2022. (Crédit : Atta Kenare/AFP)

L’Iran a « condamné avec force » samedi les frappes menées dans la nuit par les États-Unis, en dénonçant « une violation de la souveraineté de la Syrie et de l’Irak », selon le porte-parole de la diplomatie.

« L’attaque de la nuit dernière est une action aventureuse et une autre erreur stratégique de la part des Américains, qui n’aura d’autre résultat que d’intensifier les tensions et l’instabilité dans la région », a réagi Nasser Kanani dans un communiqué.

Pour lui, les frappes sont « une violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Irak et de la Syrie, du droit international et une violation flagrante de la Charte des Nations unies ».

Les États-Unis ont indiqué avoir visé un total de 85 cibles sur sept sites différents en Syrie et en Irak, mais aucune sur le territoire iranien. Au moins 18 combattants pro-iraniens ont été tués dans l’est de la Syrie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). En Irak, 16 personnes parmi lesquelles des civils ont été tuées, a annoncé samedi le gouvernement irakien.

Le président américain Joe Biden, troisième à gauche, et la première dame Jill Biden, à droite, alors qu’une équipe de transport de l’armée déplace la caisse de transfert contenant la dépouille du sergent Kennedy Ladon Sanders sur la base aérienne de Dover, dans le Delaware, le 2 février 2024. (Crédit : Matt Rourke/AP Photo)

Ces frappes étaient une riposte à l’attaque du 28 janvier sur une base en Jordanie, près de la frontière syrienne, qui a coûté la vie à trois militaires américains, attaque attribuée par Washington à des groupes soutenus par l’Iran.

L’opération a été « un succès », a affirmé la Maison Blanche, qui a assuré à nouveau ne pas vouloir d’une « guerre » avec l’Iran.

« Les attaques américaines contre l’Irak, la Syrie et le Yémen visent à satisfaire aux  objectifs du régime sioniste », a ajouté Kanani, en faisant référence à Israël, un État que ne reconnaît pas l’Iran.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.