Israël en guerre - Jour 55

Rechercher

30 poussettes vides devant la tour Eiffel pour la libération des enfants otages du Hamas:

Des poussettes avec des photos de jeunes otages emmenés par les terroristes du Hamas, lors d'une manifestation pour demander leur libération au Champ de Mars, devant la Tour Eiffel, à Paris, le 26 octobre 2023. (Crédit : Dimitar DILKOFF / AFP)
Des poussettes avec des photos de jeunes otages emmenés par les terroristes du Hamas, lors d'une manifestation pour demander leur libération au Champ de Mars, devant la Tour Eiffel, à Paris, le 26 octobre 2023. (Crédit : Dimitar DILKOFF / AFP)

Trente poussettes vides, une par bébé, enfant ou adolescent retenus en otages par le Hamas à Gaza depuis près de vingt jours, ont été installées jeudi à quelques mètres de la tour Eiffel à Paris, chacune portant la photo du visage d’un jeune retenu.

« Nous voulons mettre des noms, des visages, sur ces 30 enfants. Nous voulons que cela touche le cœur et la conscience de chacun », a déclaré à l’AFP Yonathan Arfi, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), à l’initiative de cette action, qui vise à « la libération de ces enfants ».

Une opération semblable s’est également déroulée à Nice et Marseille, a-t-il ajouté.

Chaque affichette, accrochée sur une poussette, porte la photo du visage en gros plan du jeune otage, surmontée de « kidnappé(e) le 7 octobre » sur fond rouge. Sous le visage, le nom et l’âge de la personnes et #BringThemBack (Ramenez-les).

« La France a différents moyens d’intervention, mais elle a notamment des relations privilégiées avec le Qatar, avec l’Egypte, avec la Turquie aussi, qui peuvent avoir un levier sur le Hamas », a souligné Yonathan Arfi, qui en appelle à l’activation « rapidement » et « avec force » du « levier diplomatique français ».

Plusieurs actions ont eu lieu ces derniers jours à travers Paris, pour alerter l’opinion publique, selon des responsables de la communauté juive en France. L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) organise par exemple le collage sur les murs de la capitale de photos des otages, français ou autres, enfants et adultes.

Jeudi soir, devraient être projetées des photos d’otages sur les murs de mairies d’arrondissements.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.