Israël en guerre - Jour 63

Rechercher

Biden posera des « questions difficiles en tant qu’ami » lors de sa visite de solidarité

Le président américain Joe Biden monte à bord d'Air Force One à la Joint Base Andrews dans le Maryland, le 17 octobre 2023, en route vers Israël. (Crédit : Brendan Smialowski / AFP)
Le président américain Joe Biden monte à bord d'Air Force One à la Joint Base Andrews dans le Maryland, le 17 octobre 2023, en route vers Israël. (Crédit : Brendan Smialowski / AFP)

Le président américain Joe Biden envisage de poser au Premier ministre Benjamin Netanyahu des « questions difficiles en tant qu’ami d’Israël » concernant la stratégie de Jérusalem dans la guerre à Gaza, a déclaré le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, aux journalistes présents à bord d’Air Force One avec le président, en route vers Tel Aviv.

Il devrait atterrir à l’aéroport Ben Gourion, près de Tel Aviv, à 10h du matin pour rencontrer des responsables israéliens.

La visite de Biden s’appuiera sur un discours passionné de la semaine dernière dans lequel il a exprimé son effroi face à l’attaque brutale du Hamas, conquérant les Israéliens de tout le spectre politique.

Mais ce voyage a connu un échec avant même qu’il démarre, suite à une explosion mardi soir dans un hôpital de Gaza que le Hamas a imputée aux frappes aériennes israéliennes.

Israël a déclaré qu’il n’était pas impliqué et a indiqué qu’un tir de roquette raté du Jihad islamique palestinien avait conduit à cette explosion qui a tué des centaines de personnes.

Ainsi, alors que Biden devait se rendre en Jordanie pendant ce voyage, où il était censé rencontrer lors d’un sommet le dirigeant de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le roi Abdallah II de Jordanie et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, ce programme a été annulé à la suite de l’explosion et d’une condamnation générale dans le monde arabe.

En Israël, Kirby a déclaré que Biden rencontrerait les familles des personnes tuées lors du massacre brutal du Hamas en Israël le 7 octobre, ainsi que des proches des otages du groupe terroriste. L’attaque choc du Hamas a tué quelque 1 400 personnes en Israël, pour la plupart des civils, et quelque 200 personnes de tous âges ont été capturées.

Kirby a déclaré que, lors des discussions avec les dirigeants israéliens, Biden discutera également de l’aide humanitaire à Gaza, que Washington préconise.

Israël hésite à autoriser l’entrée de l’aide humanitaire à Gaza, alors que le pays cherche à faire pression sur le Hamas pour qu’il libère les otages.

Washington a également fait pression sur Israël pour qu’il concrétise sa stratégie au lendemain de la réalisation de son objectif de guerre déclaré, qui est de renverser le Hamas.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.