Rechercher

Biden soutient la solution à 2 États, même si elle n’est pas réalisable à court terme

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, le président Isaac Herzog, le président américain Joe Biden, le premier ministre Yair Lapid et le premier ministre suppléant Naftali Bennett à l'aéroport Ben Gurion le 13 juillet 2022. (Capture d'écran)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, le président Isaac Herzog, le président américain Joe Biden, le premier ministre Yair Lapid et le premier ministre suppléant Naftali Bennett à l'aéroport Ben Gurion le 13 juillet 2022. (Capture d'écran)

Le président Joe Biden a déclaré qu’il insistera sur son soutien à la solution à deux États du conflit israélo-palestinien « même si elle n’est pas [réalisable] à court terme ».

Il a déjà fait ce pronostic auparavant, mais il est peu probable qu’il plaise à l’Autorité palestinienne, qui attend de lui qu’il utilise ce voyage pour créer un horizon diplomatique pour les pourparlers de paix et agir de manière plus urgente sur la question.

Revenant sur son itinéraire plus large, Biden a déclaré avoir « un programme chargé au cours des deux prochains jours, car la relation couvre toutes les questions qui comptent pour notre avenir commun ».

« Puissent Israël et les États-Unis continuer à croître et à prospérer ensemble pour le bénéfice du monde entier », a-t-il conclu.

« Nous allons continuer de faire avancer l’intégration d’Israël dans la région », a ajouté le président américain, qui se rendra ensuite en Arabie saoudite, une référence au processus de rapprochement entre l’Etat hébreu et certains pays arabes.

C’est vous qui le dites...