Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Cargo capturé en mer Rouge: le Japon approche « directement » les rebelles Houthis

Le navire "Galaxy Leader" battant pavillon des Bahamas aurait été détourné par les Houthis basés au Yémen le 19 novembre 2023. (Crédit : William J Leach Jr/VesselFinder utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Le navire "Galaxy Leader" battant pavillon des Bahamas aurait été détourné par les Houthis basés au Yémen le 19 novembre 2023. (Crédit : William J Leach Jr/VesselFinder utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Le Japon a déclaré lundi qu’il approchait « directement » les rebelles Houthis soutenus par l’Iran au Yémen après la capture ce week-end en mer Rouge d’un navire cargo avec 25 membres d’équipage, propriété d’un homme d’affaires israélien et affrété par un groupe nippon de transport maritime.

« Nous communiquons avec Israël, et en plus d’approcher directement les Houthis, nous invitons instamment l’Arabie saoudite, Oman, l’Iran et d’autres pays concernés à réclamer aux Houthis que le bateau et ses membres d’équipage soient rapidement relâchés », a déclaré la ministre japonaise des Affaires étrangères Yoko Kamikawa.

Les rebelles Houthis, qui contrôlent avec le soutien de l’Iran une bonne partie du Yémen en guerre, ont affirmé dimanche s’être emparés en mer Rouge d’un navire commercial appartenant à un homme d’affaires israélien, en réprésailles aux bombardements sur la bande de Gaza.

D’après la compagnie de sécurité maritime Ambrey et le site spécialisé dans le transport maritime TradeWinds, le cargo appartient à Ray Car Carriers, une société britannique contrôlée par l’homme d’affaires israélien Abraham Rami Ungar.

Le gouvernement japonais a aussi condamné « avec fermeté » lundi la saisie du Galaxy Leader, qui était opéré par la compagnie japonaise Nippon Yusen (NYK) et qui avant sa capture était en route pour l’Inde. Aucun ressortissant japonais n’était à bord selon Tokyo.

Selon les autorités israéliennes, l’équipage du bateau comprenait des citoyens de divers pays: des Bulgares, des Philippins, des Ukrainiens ou encore des Mexicains, mais aucun Israélien.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.