Israël en guerre - Jour 197

Rechercher

Des médecins rejoignent la manifestation anti-réforme à Jérusalem

Une pancarte brandie par un professionnel de la santé mentale lors d'une manifestation contre le projet de réforme du système judiciaire du gouvernement devant la Knesset, à Jérusalem, le 27 mars 2023. (Crédit : Renée Ghert-Zand)
Une pancarte brandie par un professionnel de la santé mentale lors d'une manifestation contre le projet de réforme du système judiciaire du gouvernement devant la Knesset, à Jérusalem, le 27 mars 2023. (Crédit : Renée Ghert-Zand)

Des médecins en grève et d’autres professionnels de la santé se rendent à la manifestation de masse contre la réforme du système judiciaire du gouvernement devant la Knesset à Jérusalem. Ils estiment que le moment est venu de faire entendre leur voix dans la capitale plutôt que dans d’autres villes. Visibles dans la foule, ils portent des tee-shirts rouges ou violets avec des logos les identifiant comme des médecins et des professionnels de la santé mentale.

Nadav, psychiatre dans un hôpital de Netanya, a expliqué qu’il participe à la manifestation pour défendre la démocratie dans l’intérêt du système de santé israélien.

« Dans les États non démocratiques, le système de santé public ne fonctionne pas comme en Israël. Des droits fondamentaux comme l’égalité d’accès des patients aux soins pourraient être lésés. Je soigne des personnes dépendantes et en marge de la société. Ils pourraient perdre leurs protections », a-t-il expliqué.

Analu est psychologue clinicienne à Tel Aviv. « La dictature est en train de ruiner notre âme », a-t-elle dit.

Elle constate déjà une augmentation de l’anxiété, de la dépression, des symptômes de « gaslighting » et du syndrome de stress post-traumatique chez ses patients. Elle craint que sa charge de travail ne s’alourdisse si le gouvernement ne fait pas marche arrière.

« On a besoin de la démocratie pour être heureux, réaliser son potentiel et avoir le sens de l’action », a-t-elle ajouté.

Shulamit, oncologue pédiatrique, travaille à Schneider, l’hôpital pour les enfants à Petah Tikva. Elle est arrivée aux côtés d’autres membres du groupe de médecins connu sous le nom de « Blouses Blanches ». Pour elle, manifester en tant que médecin et en tant que personne est une seule et même chose.

« J’ai participé à des manifestations dans d’autres villes, mais je voulais être devant la Knesset aujourd’hui, lorsque le gouvernement annoncera ses décisions », a-t-elle expliqué.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.