Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Le 7/10, Soroka a utilisé l’IA pour identifier des blessés sans papiers d’identités

Le personnel de l’hôpital Soroka à Beer Sheva. (Crédit : Soroka)
Le personnel de l’hôpital Soroka à Beer Sheva. (Crédit : Soroka)

L’hôpital Soroka de Beer Sheva – le seul centre de traumatologie de niveau 1 dans le sud du pays – explique qu’un grand nombre des centaines de blessés qui y ont été transportés à la suite des terribles attentats perpétrés par le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre n’avaient pas de papiers d’identité.

Grâce à une combinaison de recherches sur Internet et d’intelligence artificielle (IA), des dizaines de ces personnes ont été rapidement identifiées.

Dès que les blessés ont commencé à affluer, une équipe de travailleurs sociaux, d’étudiants en médecine et de photographes de l’hôpital s’est immédiatement mise au travail. Comme dans tous les cas d’accidents de masse, les photographes ont pris des photos des personnes non identifiées. Parallèlement, l’équipe a parcouru toutes les plateformes de réseaux sociaux pour rassembler des centaines d’images de personnes disparues après les attaques.

L’hôpital a également annoncé et diffusé une adresse électronique à laquelle les membres des familles pouvaient envoyer des photos et des détails d’identification de leurs proches.

Alors que l’équipe travaillait avec le département des systèmes informatiques et de données de l’hôpital pour faire correspondre les photos, la société israélienne Corsight AI, spécialisée dans la reconnaissance faciale, s’est portée volontaire pour aider et accélérer le processus.

« Le spectacle déchirant de dizaines, voire de centaines de membres de familles arrivant à la recherche de leurs proches n’a laissé aucun doute sur le fait que nous devions agir de toutes les manières possibles afin que personne ne reste non identifié et que nous puissions informer les familles – pour le meilleur ou pour le pire – dès que possible si nous avions des informations sur leurs proches », déclare le Dr. Dror Dolfin, directeur adjoint de l’hôpital Soroka.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.