Rechercher

Les projets du chef de la faction homophobe Noam

Le député Avi Maoz s'exprime en séance plénière de la Knesset, le 15 décembre 2021. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)
Le député Avi Maoz s'exprime en séance plénière de la Knesset, le 15 décembre 2021. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

Le député anti-LGBT et chef de la faction Noam, Avi Maoz, a déclaré à la radio militaire que « le public a parlé » et « il veut un État juif ».

Il dit que son parti veut autoriser « des conseils psychologiques pour ceux qui ne veulent pas être homosexuels » – en référence à ce qu’on appelle une soi-disante thérapie de conversion, une méthode largement dénoncée. Le ministère de la Santé sous l’actuel ministre Nitzan Horowitz a interdit aux professionnels de la santé de pratiquer cette soi-disante thérapie.

Maoz a également parlé de renverser la réforme des règles de certification casher du gouvernement actuel, et a ajouté que le parti chercherait à faire progresser « l’éducation juive ».

C’est vous qui le dites...