Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Les universités organisent des cérémonies pour les 100 jours

Le doyen de l'Université de Tel Aviv, le professeur Ariel Porat, prend la parole sur le campus à l'occasion d'un événement pour les 100 jours de la guerre entre Israël et le Hamas qui a commencé le 7 octobre 2023, le 14 janvier 2024. (Crédit : Shiraz Pashinsky/TAU)
Le doyen de l'Université de Tel Aviv, le professeur Ariel Porat, prend la parole sur le campus à l'occasion d'un événement pour les 100 jours de la guerre entre Israël et le Hamas qui a commencé le 7 octobre 2023, le 14 janvier 2024. (Crédit : Shiraz Pashinsky/TAU)

Dans tout le pays, les universités organisent aujourd’hui des cérémonies et activités en soutien aux otages du Hamas et en hommage aux victimes de l’assaut du 7 octobre contre les communautés du sud, aux soldats morts au combat et autres victimes de la guerre.

Administrateurs, personnels, professeurs et étudiants des établissements d’enseignement supérieur d’Israël « souhaitent aujourd’hui apporter leur soutien aux proches d’otages en apportant leur voix aux demandes de libération rapide et pacifique. Nous pleurons la mort des personnes assassinées ou mortes au combat et adressons nos vœux de prompt rétablissement aux blessés », a fait savoir l’Association des doyens d’université par voie de communiqué.

Sont organisés des rassemblements en soutien aux proches d’otages, des installations artistiques, une pause de 100 minutes dans les activités en classe, des conférences, des défilés et bien d’autres activités.

Nombreuses sont les universités à avoir d’ores et déjà mis en place des expositions photos consacrées aux otages ou à d’autres thématiques, dans le cadre desquelles auront lieu les événements d’aujourd’hui.

Fleurs plantées en hommage des victimes de l’assaut du Hamas du 7 octobre 2023 dans le sud d’Israël dans l’enceinte de l’Université Bar-Ilan, le jeudi 11 janvier 2024. (Crédit : Alon Korngreen, Université Bar-Ilan)

À l’Université Ben Gurion du Neguev, une place vide sera laissée dans chaque salle de classe en témoignage de soutien à l’étudiante Noa Argamani, qui fait partie des otages.

À l’université Bar-Ilan, une cérémonie doit avoir lieu dans un jardin planté de chrysanthèmes et d’autres fleurs du sud, au début de la guerre, et qui est aujourd’hui en fleurs.

À l’Université hébraïque et à l’Université d’Ariel, 100 ballons jaunes seront lâchés pour le 100e jour depuis l’attaque.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.