Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Liberman : Israël pourrait devoir réoccuper le Sud-Liban pendant 50 ans

Le leader d'Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, s'exprimant lors d'une réunion de faction, à la Knesset, le 3 juillet 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le leader d'Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, s'exprimant lors d'une réunion de faction, à la Knesset, le 3 juillet 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député de l’opposition Avigdor Liberman appelle à la réoccupation, par Israël, du Sud-Liban, estimant que le pays doit « payer en territoire » les dommages causés par les frappes du Hezbollah sur les villes du Nord d’Israël.

L’ancien ministre de la Défense estime que l’armée israélienne doit « fermer » une partie du Sud-Liban et repousser le groupe terroriste au nord du fleuve Litani, même si cela se traduit par 50 ans d’occupation.

« Il ne peut pas y avoir des villes entières où près de la moitié des bâtiments ont tout bonnement été détruits », a-t-il déclaré lors de la réunion hebdomadaire des factions de son parti Yisrael Beytenu, faisant référence au nord d’Israël où les structures ont été endommagées par des missiles.

« Nous n’annexerons rien et nous ne construirons pas d’implantations, mais nous ne libérerons le territoire que lorsqu’il y aura un gouvernement à Beyrouth qui saura comment exercer sa souveraineté. »

« Tout ce qui se trouve entre le Litani et Israël doit être sous le contrôle de Tsahal », ajoute-t-il, comparant cette situation à l’occupation militaire de l’Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. « Si le Liban ne paie pas en territoire, nous n’aurons rien fait », déclare-t-il.

L’armée israélienne a occupé le sud du Liban pour éloigner le Hezbollah de la frontière de 1982 jusqu’à un retrait chaotique en 2000.

Des soldats israéliens ouvrant les portes pour le passage d’un char lors du retrait de Tsahal du Liban, le 22 juin 2000. (Crédit : Flash90)

Liberman s’en prend également à la gestion de la guerre menée contre le Hamas par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et déclaré que le gouvernement « ne sait pas comment mettre fin à la guerre dans le sud, ni comment agir dans le nord ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.