Rechercher

Pour HaTzionout HaDatit, la gauche tente de provoquer une ingérence américaine

Le leader d'Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, visite le marché de Mahane Yehuda à Jérusalem, le 28 octobre 2022, avant les prochaines élections à la Knesset. (Crédit : Olivier Ftoussi/Flash90)
Le leader d'Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, visite le marché de Mahane Yehuda à Jérusalem, le 28 octobre 2022, avant les prochaines élections à la Knesset. (Crédit : Olivier Ftoussi/Flash90)

Après qu’un reportage a affirmé que les États-Unis envisageaient de boycotter le député d’extrême droite Itamar Ben Gvir, membre du parti HaTzionout HaDatit, qui devrait obtenir un poste ministériel dans le gouvernement du président du Likud Benjamin Netanyahu, la faction Otzma Yehudit de Ben Gvir a accusé la gauche israélienne d’être impliquée dans cette affaire.

« La campagne antidémocratique que la gauche israélienne a menée se poursuit », a déclaré le parti dans un communiqué. « Nous savons très bien qui, en Israël, essaie d’inciter les Américains à s’ingérer dans la démocratie israélienne et quels sont leurs intérêts. »

La même accusation a été lancée contre le parti Yesh Atid après que deux législateurs démocrates américains ont mis en garde les Israéliens contre le fait de donner du pouvoir à Ben Gvir au vu de ses politiques et de ses opinions extrémistes.

C’est vous qui le dites...