Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Londres : Roladin ouvre une boutique de soufganiyot « de luxe » en centre-ville

"Donutelier by Roladin" propose des beignets gastronomiques - rendus célèbres pendant la fête de Hanoukka en Israël - toute l'année aux locaux et aux touristes britanniques

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans l'immobilier pour le Times of Israel.

Des soufganiyot vendus à la boulangerie Roladin à l'extérieur du marché Mahane Yehuda, à Jérusalem, le 7 décembre 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des soufganiyot vendus à la boulangerie Roladin à l'extérieur du marché Mahane Yehuda, à Jérusalem, le 7 décembre 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La chaîne de boulangerie-pâtissierie israélienne Roladin a récemment ouvert une boutique de beignets – ou soufganiyot – gastronomiques au cœur du quartier touristique de Londres, proposant pour la première fois en dehors d’Israël leurs célèbres beignets de luxe de Hanoukka.

La chaîne a sélectionné les soufganiyot « de luxe » les plus appréciés durant la fête de Hanoukka en Israël et en a ajouté quelques nouveaux pour les proposer dans sa nouvelle boutique de Londres tout au long de l’année – et pas seulement pendant les huit jours de fête.

Les soufganiyot de Roladin, conçues avec des garnitures, des glaçages et des finitions spéciales (y compris des feuilles d’or), ont toujours été lancées en grande pompe en Israël dans les semaines précédant Hanoukka, une fête d’hiver au cours de laquelle les Juifs mangent traditionnellement des beignets, des latkes et d’autres mets frits.

Les soufganiyot de Roladin attirent généralement de longues files d’attente et disparaissent dès la fin de la fête.

Le co-fondateur de Roladin, Kobi Hakak, a déclaré que l’ouverture de la boutique londonienne, sous le nom de « Donutelier by Roladin », était la réalisation d’un rêve de longue date pour la chaîne de pâtisserie qu’il a fondée avec son frère, sur la base des recettes de beignets écrites par leur mère et de leur propre amour de la pâtisserie.

La société a ouvert son premier magasin dans la ville de Ramat HaSharon en 1989 et compte aujourd’hui près de 100 magasins dans tout Israël. La chaîne a également ouvert un stand dans un centre commercial aux Pays-Bas.

Arik Waiss se tenant devant la première succursale « Donutelier de Roladin » dans le quartier West End, à Londres. (Crédit : Donutelier by Roladin)

Hakak a déclaré au Times of Israel que Roladin a toujours voulu rendre la chaîne et ses soufganiyot, gâteaux et pâtisseries accessibles à un large public. « Notre devise est de cuisiner du bonheur. Cela nous permet de l’amener à un autre niveau », a-t-il déclaré.

L’idée d’ouvrir une boutique dans la capitale britannique est venue d’un homme d’affaires israélien basé à Londres dans le secteur de l’alimentation, qui s’est rendu en Israël pendant Hanoukka ces dernières années. « Je suis venu en Israël au moment de Hanoukka et j’ai vu la fièvre des soufganiyot », a déclaré Arik Waiss, l’entrepreneur israélien qui travaille avec Roladin sur le projet londonien.

« J’ai pensé qu’il y avait du potentiel pour offrir ces beignets sous forme d’un article de luxe », a déclaré Waiss, qui a approché Roladin avec cette idée.

Leur partenariat est né juste avant la pandémie de COVID-19 ; le lancement à Londres a donc dû être retardé. L’année dernière, des locaux ont été trouvés sur Charing Cross Road, près des quartiers londoniens de Leicester Square et Covent Garden, et la designer israélienne Alona Eliyasi a été chargée de créer un espace reflétant le style de Roladin, en mettant en valeur l’attrait visuel des soufganiyot.

Donutelier, à Londres, en 2023. (Crédit : Donutelier by Roladin)

La boutique Donutelier dispose d’un lustre conçu pour ressembler à des sachets de crème, un coin dédié à Instagram, des recettes de soufganiyot imprimées en grand format, et – au sous-sol – une boulangerie entièrement opérationnelle qui confectionne les beignets et les envoie à l’étage pour être décorés sous les yeux du public.

Pour s’assurer que Donutelier reste fidèle à ses origines israéliennes, des chefs pâtissiers Roladin ont été dépêchés pour passer du temps à former le personnel britannique. La boutique londonienne propose désormais 12 variétés différentes, sélectionnées au fil des ans dans le menu annuel des soufganiyot Roladin d’Israël. De nouvelles variétés seront introduites environ tous les mois, ainsi que des soufganiyot conçus pour des occasions spéciales, comme la Saint-Valentin.

Parmi les saveurs actuelles, citons la pistache et la framboise, le caramel aux cacahuètes – un beignet inspiré du St-Honoré – et le Pink Royal – un beignet à la crème de fruits rouges avec des meringues à la fraise, des framboises séchées et une crème chantilly à la framboise.

Les soufganiyot sont servis dans des coffrets cadeaux pour un prix allant de 4 à 6 £ l’unité (entre 17 et 25 shekels).

La boutique londonienne accueille des centaines de clients chaque jour, a indiqué l’entreprise, avec une affluence encore plus importante le week-end. Sur Instagram, « Donutelier by Roladin » a publié du contenu sur les soufganiyot pour le plus grand bonheur de plus de 12 000 abonnés.

Le Pink Royal, un beignet Roladin, désormais vedette de la nouvelle boutique de la chaîne, au centre de Londres, en janvier 2023. (Crédit : Donutelier by Roladin)

« Les gens nous adorent et ils aiment les beignets. Le magasin est déjà ‘the place to be’. Des gens du monde entier me demandent s’il est possible d’ouvrir d’autres magasins Donutelier », a déclaré Hakak.

Ces dernières années, Londres a vu apparaître un nombre croissant de magasins spécialisés dans les desserts, une tendance importée d’Asie et populaire auprès des touristes et des locaux. La ville dans son ensemble a continué à se développer en tant que destination gastronomique, attirant un grand nombre de chefs et de restaurants israéliens.

Waiss a déclaré que les beignets vendus par Donutelier sont « parmi les beignets les plus innovants et les plus luxueux que le monde ait jamais vus ». La réaction des clients semble indiquer qu’ils estiment que les calories en valent le coup.

Mais il n’est pas prévu de proposer Donutelier aux Israéliens. « Nos beignets sont célèbres dans tout Israël, les gens les mangent comme des fous pendant Hanoukka, et puis c’est tout », a déclaré Hakak.

Waiss et Hakak sont déjà à la recherche d’un autre emplacement à Londres, et espèrent ouvrir une deuxième boutique Donutelier dans les six prochains mois. Une succursale à Amsterdam suivra probablement. Et si l’on en croit l’enthousiasme suscité par le concept, on peut espérer que la vitrine de soufganiyot de Roladin pourra s’étendre à toute l’Europe dans les années à venir.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.