Israël en guerre - Jour 150

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Maj. (res.) Moshe Leiter, 39 ans : Père de 6 enfants et étudiant en médecine

Tombé au champ d’honneur en combattant des terroristes lors d'une bataille dans le nord de Gaza, le 10 novembre 2023

Maj. (res.) Moshe Yedidyah Leiter. (Crédit : Armée israélienne)
Maj. (res.) Moshe Yedidyah Leiter. (Crédit : Armée israélienne)

Le major (res.) Moshe Yedidyah Leiter, 39 ans, a été tué lors d’une bataille dans le nord de la bande de Gaza le 10 novembre.

Moshe servait en tant qu’auxiliaire médical et devait commencer un stage de formation dans un hôpital dans le cadre de ses études de médecine. Il laisse derrière lui son épouse et six enfants, dont le plus jeune a moins de trois mois.

Il a été tué aux côtés de ses camarades réservistes, le sergent-major (res.) Yossi Hershkovitz, le sergent-major (res.) Matan Meïr et le sergent-major (res.) Sergey Shmerkin.

Le père de Moshe, Yehiel Leiter, était un ancien chef de cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

S’adressant à Israel Hayom, Yehiel a déclaré que Netanyahu l’avait appelé pour lui présenter ses condoléances après avoir appris le décès de son fils.

« Lorsque le Premier ministre m’a appelé ce soir pour m’apporter son soutien, je ne lui ai dit qu’une chose : ‘Bibi, le sang de mon fils n’a pas été versé en vain. Termine ce travail. Ne laisse aucune pression au monde t’arrêter. Parce que la seule consolation de cette perte est de bannir le mal' », a-t-il dit.

En parallèle de ses études de médecine, Moshe avait participé à un programme dédié à la formation d’hommes ultra-orthodoxes en informatique, les préparant à être incorporés dans la prestigieuse unité
8 200 de Tsahal.

« Des centaines de soldats ultra-orthodoxes qui servent aujourd’hui dans l’armée et rejoindront plus tard le marché de la haute technologie sont passés par ses mains », a écrit sur X Ishay Cohen, le PDG de l’organisation Netzach Yehuda, qui aide les haredim à s’enrôler dans l’armée.

La philanthrope Miriam Adelson a écrit dans Israel Hayom – dont elle est propriétaire – à propos de sa relation avec Moshe et de son héroïsme.

« Il faisait partie des étudiants les plus prometteurs de l’école de médecine que j’ai fondée avec mon défunt mari, Sheldon, à l’Université d’Ariel », a-t-elle écrit. « Il était père de six enfants, et pourtant il semblait lui-même être un éternel enfant curieux, avec un sourire espiègle qui ne quittait jamais ses lèvres. »

Lors de ses funérailles à Jérusalem, sa fille, Carmi, a déclaré que son père « a fait de moi la meilleure version de moi-même ».

« J’admirais tes connaissances, ta modestie. J’ai appris de toi à ne pas abandonner. Je me suis toujours sentie protégée à tes côtés, tu diffusais le calme et le contrôle dans ton regard. Papa, tu as laissé un énorme vide. Tu dois savoir que nous serons forts. »

Son épouse, Tzippy, s’est souvenue de leur « 20 ans d’amour ».

« Toute ma vie, j’ai demandé la paix et la tranquillité et je les ai trouvées dans ton cœur. Tu es toujours en moi, même si tu n’es plus là. Tu es mort en héros (…). Tes presque 40 ans étaient comme les 80 ans de n’importe qui d’autre. Tu étais une grande lumière, et maintenant la lumière s’est répandue en mille petits morceaux. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’est ensuivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.