Rechercher

Malgré Omicron, la police autorise finalement le pèlerinage pour Baba Salé à Netivot

Des milliers de personnes sont attendues la semaine prochaine, plusieurs mois après le drame qui a tué 45 personnes et alors que le variant du COVID se propage

Des fidèles juifs prient sur la tombe de Baba Salé lors du pèlerinage annuel organisé en sa mémoire dans la ville de Netivot, dans le sud d'Israël, le 30 janvier 2017. (Crédit : Yaakov Cohen/Flash90)
Des fidèles juifs prient sur la tombe de Baba Salé lors du pèlerinage annuel organisé en sa mémoire dans la ville de Netivot, dans le sud d'Israël, le 30 janvier 2017. (Crédit : Yaakov Cohen/Flash90)

La police a déclaré jeudi qu’elle autoriserait des milliers de personnes à participer à une célébration religieuse annuelle malgré les craintes d’infections massives dans le cadre de l’épidémie Omicron, ainsi que les craintes pour la sécurité de l’événement quelques mois après une catastrophe mortelle lors d’un autre festival.

Hier, la police avait émis une injonction interdisant le rassemblement annuel de masse sur la tombe de Baba Salé, un kabbaliste vénéré enterré dans la ville de Netivot, dans le sud du pays.

L’injonction stipulait que la police ne serait pas en mesure de garantir les protocoles de sécurité lors de l’événement commémoratif du rabbin Yisrael Abuhatzeira, connu sous le nom de Baba Salé, qui attire traditionnellement des dizaines de milliers de pèlerins.

Mais après que des haut-responsables, le maire de Netivot, Yechiel Zohar, et des représentants des organisateurs du festival ont inspecté le site, les parties ont accepté de maintenir l’événement comme prévu, sous réserve du respect des exigences de sécurité, a déclaré la police.

Des hommes juifs religieux prient lors d’une célébration commémorative en l’honneur de Baba Sali, marquant les 34 ans de sa mort, au complexe de sa tombe dans la ville de Netivot, le 10 janvier 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La police a précisé dans un communiqué que les participants ne seraient pas autorisés à pénétrer sur la tombe elle-même, mais seulement dans la zone entourant l’enceinte.

L’événement est soumis aux directives COVID-19 du ministère de la Santé, qui ne limitent pas actuellement les rassemblements en plein air.

Baba Salé est considéré comme un homme de miracles par de nombreux Juifs dans le monde. Parmi ses fidèles, on trouve un large éventail de juifs de toutes sortes d’origines religieuses. Sa tombe est l’un des lieux saints juifs les plus visités en Israël.

Il s’agit du premier événement religieux de masse depuis la catastrophe survenue en avril au mont Meron, où 45 personnes, dont 16 enfants et adolescents, ont été tuées dans un mouvement de foule du à l’insuffisance des infrastructures et de la sécurité.

Près de 4 000 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués mercredi, alors que la flambée des contaminations du au variant Omicron se poursuit à plein régime en Israël.

Parallèlement à l’augmentation des chiffres de morbidité, le nombre de cas graves est passé de 84 mercredi matin à 94 jeudi matin. Parmi ces patients, 46 ont été définis comme critiques. La majorité des patients gravement malades ne sont pas vaccinés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...