Melania Trump promet à Sara Netanyahu « de splendides relations entre nos pays et nos familles »
Rechercher

Melania Trump promet à Sara Netanyahu « de splendides relations entre nos pays et nos familles »

Dans un appel téléphonique rendu publique par le Premier ministre, les deux femmes ont également discuté du "défi d’élever des enfants sous le feu des projecteurs qui suivent leurs pères"

Sara Netanyahu et Melania Trump, côte-à-côte dans un post Facebook publié par le Premier ministre Benjamin Netanyahu le 12 novembre 2016 (Facebook)
Sara Netanyahu et Melania Trump, côte-à-côte dans un post Facebook publié par le Premier ministre Benjamin Netanyahu le 12 novembre 2016 (Facebook)

Melania Trump a déclaré à Sara Netanyahu, la femme du Premier ministre d’Israël, samedi que les relations entre les Etats-Unis et Israël, et entre leurs deux familles, « seront magnifiques », et qu’elle et le nouveau président Donald Trump ont hâte de les accueillir aux Etats-Unis « à la première occasion ».

Détaillant la conversation dans un post publié sur Facebook samedi soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a décrit la conversation téléphonique du soir entre les deux femmes comme « sincère et chaleureuse ».

« Mme Trump a déclaré qu’elle avait hâte que nous leur rendions visite à la première occasion et qu’il y aura des relations magnifiques entre nos pays et nos familles », a déclaré Netanyahu.

Il a écrit que Melanie et Sara ont également « discuté du grand défi d’éduquer des enfants sous les projecteurs qui suivent leurs pères qui ont été élus comme des dirigeants mondiaux. En outre, elles ont discuté la grande importance de trouver du temps en famille dans leur rôle de mère afin de permettre à leurs enfants de grandir d’une manière normale comme tous leurs amis ».

Melania Trump a fait les gros titres durant la campagne pour avoir plagié des parties d’un discours de la Première Dame Michelle Obama, pour avoir posé nue dans son ancienne carrière de modèle, et parce qu’elle a défendu son mari contre des accusations pour son comportement avec les femmes.

Sara Netanyahu a été confrontée à des batailles juridiques pour son traitement des domestiques, et est au centre de critiques continues parce qu’elle a prétendu être impliquée dans la direction du pays qui relève de la responsabilité de son mari.

Un documentaire sur son rôle controversé, diffusé la semaine dernière, a entraîné une réponse si amère et longue de Netanyahu qu’elle a fait de l’ombre au documentaire en lui-même et a conduit à des accusations d’incitations à la haine contre les médias.

Vendredi, Trump a confié au Wall Street Journal qu’il espère pouvoir négocier « l’accord final entre Israël et les Palestiniens qui résoudrait « la guerre sans fin ».

Quelques jours avant de remporter l’élection présidentielle, le vainqueur républicain a déclaré qu’en tant « que négociateur d’accord j’aimerais parvenir à… l’accord qui est impossible. Et le faire pour le bien de l’humanité ».

La conversation téléphonique entre les deux femmes est survenue trois jours après que Trump a parlé avec Netanyahu et a invité le dirigeant israélien à Washington à la « première occasion ».

« Trump et Netanyahu, qui se connaissent depuis des années, ont eu une conversation chaleureuse et sincère », a déclaré le bureau de Netanyahu mercredi.

Netanyahu a répondu en disant que lui et sa femme Sara avaient hâte de rencontre Trump et son épouse.

Plus tôt mercredi, Netanyahu a félicité Trump pour sa victoire à l’élection, déclarant que le Républicain est « un vrai ami de l’Etat d’Israël ».

« Nous travaillerons ensemble pour faire avancer la sécurité, la stabilité et la paix dans notre région », a déclaré Netanyahu dans un communiqué.

« Le lien entre les Etats-Unis et Israël se base sur des valeurs partagées, des intérêts partagés et un futur partagé. Je sais que le président élu Trump et moi continuerons à renforcer l’alliance spéciale entre Israël et les Etats-Unis et l’élèverons vers de nouveaux sommets », a-t-t-il ajouté.

Mercredi dernier, Netanyahu a publié une vidéo de félicitations pour Trump.

Netanyahu a rencontré à la fois Trump et sa rivale Hillary Clinton à New York en septembre, mais s’est retenu d’exprimer le moindre soutien à un candidat en particulier. Dans le sillage des rencontres de septembre, le Premier ministre a déclaré que « peu importe qui des deux sera élu président, le soutien américain d’Israël restera fort, notre pacte restera fort et nous serons encore plus forts dans les années à venir ».

La déclaration du Premier ministre de mercredi a suivi les déclarations exprimant un mélange d’optimisme et d’appréhension par les politiciens israéliens, dont beaucoup se sont joints à Netanyahu pour insister sur le renforcement continu des liens entre les Etats-Unis et Israël.

Le président Reuven Rivlin a félicité Trump pour sa victoire qui a démontré, selon lui, que les Etats-Unis sont la « plus grande démocratie ».

« Il y a de nombreux défis qui se dressent devant vous en tant que président, chez vous et dans le monde. Israël, votre meilleur allié, se tient à vos côtés en tant qu’ami et partenaire pour transformer ces défis en opportunités », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...