‘Nuit de Cristal à Amsterdam’ : la députée Zoabi compare Israël aux Nazis
Rechercher

‘Nuit de Cristal à Amsterdam’ : la députée Zoabi compare Israël aux Nazis

Lors d’un rassemblement d’un groupe juif d’extrême gauche, la députée de la Liste arabe unie déclare que l’Etat juif est engagé dans un "nettoyage ethnique" contre les Palestiniens

Hanin Zoabi à Amsterdam, le 8 novembre 2015 (Crédit : Matt Lebovic/The Times of Israel)
Hanin Zoabi à Amsterdam, le 8 novembre 2015 (Crédit : Matt Lebovic/The Times of Israel)

AMSTERDAM — Dénonçant Israël pour des « politiques racistes » contre les Palestiniens, la députée agitatrice Hanin Zoabi de la Liste arabe unie a accusé l’Etat juif de crimes semblables à ceux commis par les nazis. Elle s’exprimait lors d’un événement marquant l’anniversaire de la nuit de Cristal au cœur du quartier juif décimé d’Amsterdam dimanche.

Organisée par la Plateforme Stop le Racisme et l’Exclusion d’extrême gauche, la commémoration a attiré plus de 200 participants, avec des dizaines de personnes portants des kippas et étant drapées dans des drapeaux israéliens.

Introduisant le discours de Zoabi, plusieurs organisateurs ont effectué des commentaires comparant l’Holocauste au traitement des Palestiniens par Israël.

Au moins, une demie douzaine de manifestants a été éloignée du rassemblement par le personnel de sécurité et la police municipale d’Amsterdam en uniforme, lorsqu’à plusieurs reprises, ils ont crié contre les condamnations d’Israël par les intervenants.

Lors de l’événement sans parcartes ni bannières, il n’y avait pas de drapeau palestinien en vue alors que des chansons yiddish de deuil étaient interprétées par un trio klezmer introduisant le discours central de Zoabi.

« Je ne suis pas une immigrante dans mon pays », a chanté Zoabi en se faisant applaudir par la foule, qui a attendu presque une heure pour écouter ses remarques.

Se qualifiant « l’une des 120 000 personnes de son peuple qui n’ont pas été expulsées par Israël en 1948 », Zoabi, née à Nazareth en 1969, a fustigé l’Etat juif pour avoir créé « plus de 80 lois » discriminant les Palestiniens.

Les règles israéliennes, a déclaré Zoabi, sont similaires aux conditions sous lesquelles les Juifs vivaient à l’époque du pogrom de la nuit de Cristal en 1938 en Allemagne.

Se tenant à quelques mètres de l’ancien site de l’orphelinat juif vieux de plusieurs siècles et décimé pendant l’occupation nazi des Pays-Bas, elle a effectué des parallèles entre le génocide d’Hitler contre les Juifs et la politique israélienne actuelle contre les Palestiniens et les Arabes israéliens.

« Je partage leur lutte, a déclaré Zoabi des victimes juives du pogrom de la nuit de Cristal, maintenant perçue comme un tournant conduisant à la Shoah.

« La leçon centrale de la nuit de Cristal n’a pas été apprise, a déclaré Zoabi lors d’un discours de 15 minutes en anglais.

Accusant Israël de « nettoyage ethnique » sur le modèle du nazisme, elle a dénoncé une demi douzaine d’officiels israéliens par leur nom pour ce qu’elle a mentionné comme des efforts récents de « justifier l’utilisation de la violence contre les Palestiniens ».

« C’est normal de tuer des Arabes, je l’ai fait à plusieurs reprises », a cité Zoabi le ministre de l’Education Naftali Bennett comme un exemple de l’Etat juif en train de perpétrer des politiques proches des Nazis contre les Palestiniens.

Les organisateurs de l’événement qui ont invité Zoabi commémorent la nuit de Cristal à Amsterdam depuis le début des années 1990, mais le groupe marginal, largement composé de Juifs, n’a commencé à faire un parallèle entre le génocide nazi et la politique israélienne qu’à partir de 2010.

Pour sa commémoration de la nuit de Cristal en 2009, la « Plateforme » a accueilli un imam qui avait accusé des Juifs d’utiliser du sang pour faire de la matsa de Pessah à Damas.

Le groupe anti-Israël n’a que peu de lien avec la communauté juive minuscule d’Amsterdam, dont presque tous vivent à quelques kilomètres au sud de l’ancien quartier juif, vidé pendant la guerre.

En ayant à peine fini de crier en hollandais, « C’est un monument juif », un manifestant âgé a été entouré par quatre membres du personnel habillés en jaune qui l’ont évacué du lieu.

Lors du discours de Zoabi en lui-même, des manifestants supplémentaires pro-Israël ont été évacués pour avoir crié contre ses affirmations sur Israël, alors que d’autres participants faisaient des bruits de gloussement lors de la conclusion de Zoabi.

Zoabi, qui fait actuellement l’objet d’une enquête en Israël pour incitation à la violence, a cité plusieurs statistiques d’un rapport récent de l’Institut de la Démocratie en Israël sur la perception des Arabes par les Israéliens juifs.

Elle a aussi averti de « grandes forces » qui cherchent à réduire au silence les voix pro-Palestine à Amsterdam et ailleurs en Europe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...