Paul Anka rejette les demandes de boycott du BDS
Rechercher

Paul Anka rejette les demandes de boycott du BDS

"Je leur ai dit, délicatement, d’aller se faire voir", a déclaré le chanteur canado-américain de 77 ans

Le chanteur canada-américain Paul Anka. (Crédit photo : Paul Anka/Facebook)
Le chanteur canada-américain Paul Anka. (Crédit photo : Paul Anka/Facebook)

Se produisant au Menora Mivtahim Arena de Tel Aviv le 11 juillet dernier dans le cadre de sa tournée « Anka sings Sinatra », Paul Anka, chanteur canado-américain d’origine libanaise, a déclaré lors d’une interview accordée peu avant à Mako qu’il avait rejeté les demandes du mouvement Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS) à ne pas s’y produire.

« J’ai reçu des appels téléphoniques. Je leur ai dit, délicatement, d’aller se faire voir » (« I told them very delicately to fuck off »), a déclaré l’artiste de 77 ans au journaliste qui l’interviewait.

« Je suis heureux d’être de retour en Israël, comme d’habitude », avait-il ajouté. « Comment ne pas aimer un tel pays ? »

Il se produisait pour la quatrième fois dans le pays.

Paul Anka est l’auteur des paroles du tube « My way » de Franck Sinatra, une adaptation du titre « Comme d’habitude » de Claude François.

En 2014, suite à l’opération Bordure protectrice, il avait – parmi d’autres artistes – annulé son concert.

Tout artiste de renom prévoyant de se produire en Israël est confronté à des appels au boycott de la part de la campagne BDS, avec des résultats variables.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...