Pour la 1e fois de l’époque moderne, un sacrifice de Pessah aura lieu dans la Vieille Ville
Rechercher

Pour la 1e fois de l’époque moderne, un sacrifice de Pessah aura lieu dans la Vieille Ville

La reconstitution annuelle du sacrifice de l’agneau pascal aura lieu jeudi après-midi, dans les murs de la Jérusalem antique

Un mouton porté par un membre de l'Institut du mont du Temple, qui préserve les traditions juives antiques, pour une cérémonie de reconstitution du sacrifice de Pessah, à Beit Orot, à Jérusalem Est, le 18 avril 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Un mouton porté par un membre de l'Institut du mont du Temple, qui préserve les traditions juives antiques, pour une cérémonie de reconstitution du sacrifice de Pessah, à Beit Orot, à Jérusalem Est, le 18 avril 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Une reconstitution annuelle du sacrifice de la fête de Pessah sera organisée pour la première fois dans les murs de la Vieille Ville de Jérusalem.

La Haute cour de Justice avait maintenu lundi une décision prise par la police, qui interdisait à des militants du mont du Temple d’organiser leur cérémonie annuelle au parc Davidson, un site archéologique proche du mur Occidental, sur le flanc sud du mont du Temple.

Mais, de manière inhabituelle, la police a indiqué mercredi que les militants seraient autorisés à réaliser la reconstitution jeudi, sur la place principale du quartier juif de la Vieille Ville.

Comme les années précédentes, des députés, des rabbins et des centaines de personnes devraient assister à la cérémonie.

Tout comme le sacrifice de Pessah qui était offert à l’époque du Temple, la reconstitution est composée de l’égorgement d’un mouton, de son dépeçage traditionnel, du jet de son sang sur un modèle d’autel, de sa cuisson et de sa dégustation.

L’évènement aura lieu à 17h30, dans la cour de la synagogue Hurva. Il sera précédé d’un débat sur les lois juives du rituel, et du lancement d’une application pour organiser des visites du mont du Temple.

L’association, l’Institut du mont du Temple, a lancé un financement participatif en ligne, qui a déjà permis de récolter plus que le coût total de la cérémonie de 30 000 shekels.

Depuis plus de dix ans, l’association organise une reconstitution du sacrifice rituel de Pessah d’un mouton ou d’une chèvre.

Chaque année, les militants demandent la permission de l’organiser sur le mont du Temple ou près de celui-ci, où avaient lieu les sacrifices à l’époque du Temple. Et chaque année, la police et les tribunaux refusent cette permission, affirmant que cela pourrait entraîner des troubles si la reconstitution avait lieu sur ou près du mont, le lieu le plus vivement contesté du conflit israélo-palestinien.

L’association réalise cette démonstration car, selon la loi juive, le « vrai » sacrifice de Pessah ne peut avoir lieu que sur le mont du Temple.

Reconstitution du sacrifice de Pessah, à jérusalem, le 21 mars 2013. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Reconstitution du sacrifice de Pessah, à jérusalem, le 21 mars 2013. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...