Rechercher

Première victoire d’étape sur le Tour de France pour l’équipe Israel-Premier Tech

Le cycliste australien Simon Clarke a remporté mercredi la cinquième étape du Tour de France entre Lille et Arenberg, au terme d'un sprint et d'une course haletants

Le cycliste australien Simon Clarke de l'équipe Israel-Premier Tech, deuxième à gauche, est félicité par son coéquipier britannique Chris Froome, au centre, et un autre membre de l’équipe après sa victoire sur la cinquième étape du Tour de France à Arenberg Porte du Hainaut, en France, le 6 juillet 2022. (Crédit : Tim De Waele/Pool Photo via AP)
Le cycliste australien Simon Clarke de l'équipe Israel-Premier Tech, deuxième à gauche, est félicité par son coéquipier britannique Chris Froome, au centre, et un autre membre de l’équipe après sa victoire sur la cinquième étape du Tour de France à Arenberg Porte du Hainaut, en France, le 6 juillet 2022. (Crédit : Tim De Waele/Pool Photo via AP)

Le cycliste australien Simon Clarke de l’équipe Israel-Premier Tech a remporté mercredi la cinquième étape du Tour de France entre Lille et Arenberg Porte du Hainaut, offrant à l’équipe israélienne sa première victoire sur la mythique course.

Clarke a battu ses compagnons d’une échappée formée dès le premier quart d’heure de course. Remonté in extremis sur la ligne dans un sprint haletant, la photo-finish a été nécessaire pour le départager du Néerlandais Taco van der Hoorn – tous deux ont terminé l’épreuve en 3 heures 13 minutes 35 secondes.

Les onze secteurs pavés, sur 20 kilomètres (sur les 157 kilomètres de l’étape), ont ainsi livré une course palpitante, dans la poussière, avec suspense, chutes et crevaisons. Le Belge Wout van Aert a conservé son maillot jaune.

À près de 36 ans, Clarke a remporté là pour la première fois une étape du Tour. Professionnel au plus haut niveau depuis 2011, il a remporté son septième succès dans un palmarès qui comporte deux étapes de la Vuelta. Il a signé au sein de l’équipe israélienne en janvier de cette année.

S’exprimant après sa victoire, Clarke a remercié l’équipe israélienne pour l’avoir accueilli et lui avoir offert l’opportunité de participer à la course.

« Je n’avais pas d’équipe au début de l’hiver, mais j’ai continué à me dire que c’était encore possible d’y arriver », a-t-il déclaré à l’issue de l’étape. « Puis Israel-Premier Tech m’a fait une proposition et donc je me suis retrouvé avec cette opportunité. Aujourd’hui, je suis très heureux de pouvoir les récompenser de me l’avoir offerte. C’est la preuve que tout peut arriver si on saisit sa chance. Ce matin, le directeur sportif m’a dit ‘aujourd’hui c’est une échappée’. Or les étapes que j’ai gagnée sur la Vuelta et le maillot rose que j’ai porté sur le Giro c’était déjà en première semaine, sur des échappées. Alors je me suis dit que c’était peut-être mon jour. Mais je n’arrive toujours pas à y croire, c’était très serré dans le final. J’ai dépassé Taco dans les 50 derniers mètres. Sur la Vuelta, c’était des finishs similaires. Quand Powless était devant, j’ai choisi d’attendre et surtout de surveiller Edvald Boasson Hagen. On a commencé à sprinter dans le dernier virage, j’ai donné tout ce que j’ai pu jusqu’à la ligne. Cela fait 20 ans que j’ai déménagé en Europe pour devenir cycliste et je vais avoir 36 ans pendant ce Tour. Et enfin mon rêve devient réalité. »

« Imaginez ce que je ressens aujourd’hui, ça dépasse ce que j’imaginais… Merci à mon équipe, qui m’a redonné une chance », a-t-il déclaré dans une autre interview. « J’essaye de saisir les opportunités, c’est ce que j’ai fait aujourd’hui. Ce matin, je me suis dit ‘Pourquoi pas moi ?’. Même avec cinq coureurs à l’avant, il fallait y croire. »

Simon Clarke est aujourd’hui 113e au classement général (sur 174 coureurs). Les premiers coureurs de l’équipe Israel-Premier Tech au classement général actuel sont Jakob Fuglsang (21e), Hugo Houle (34e) et Krists Neilands (61e). Christopher Froome et Michael Woods sont eux 80e et 85e. Guillaume Bovin est lui 114e et l’Israélien Guy Niv 158e.

Le ministre israélien du Tourisme, Yoel Razvozov, a félicité l’équipe et Clarke dans un tweet.

Félicitations à l’équipe cycliste @IsraelPremTech pour une victoire d’étape historique aujourd’hui sur @LeTour », a-t-il écrit. « @simonclarke, merci pour cette course impressionnante. »

« La visibilité que vous apportez est un grand cadeau pour l’expansion du tourisme israélien », a ajouté Razvozov.

Le but de l’équipe était clair depuis le début de la course, qui a démarré le 1er juillet de Copenhague et qui s’achèvera le 24 juillet à Paris : gagner une étape.

« Nous voulons également garder des options ouvertes et voir ce qui peut être possible en termes de lutte pour le maillot de leader comme nous l’avons fait l’année dernière, lorsque Michael Woods s’est battu pour le maillot de la montagne », avait néanmoins déclaré avant la course le directeur de l’équipe, Kjell Carlström.

« Nous avons une équipe solide sur le Tour de France cette année », avait lui déclaré l’homme d’affaires canado-israélien Sylvan Adams, fondateur de l’équipe.

« Nos coureurs vedettes sont au top de leur forme, et j’espère des victoires d’étapes. Je sais que tout Israël est derrière nous, et cela donne à l’équipe de l’énergie et de la motivation pour les trois semaines à venir. »

Alors que l’équipe israélienne avait déjà remporté des épreuves sur les Tours d’Espagne et d’Italie, cela n’était encore jamais arrivé sur le prestigieux Tour de France. Jusqu’à présent, le meilleur résultat de l’équipe sur une étape du Tour était une 3e place de Michael Woods sur la 8e étape de l’édition 2021.

L’étape de ce jeudi se déroulera entre la ville belge de Binche et Longwy, en Meurthe-et-Moselle, sur près de 220 kilomètres.

L’équipe Israel-Premier Tech se nommait auparavant Israel Start-Up Nation (le partenariat avec la marque canadienne Premier Tech date de début 2022). Elle a été créée en 2014 sous le nom d’Israel Cycling Academy par l’homme d’affaires israélien Ron Baron et l’ancien coureur Ran Margaliot. Ils ont ensuite été rejoints par l’entrepreneur et philanthrope Sylvan Adams. L’équipe a rejoint le World Tour, le plus haut niveau du cyclisme professionnel, en 2019. Cela lui a permis depuis 2020 de participer au Tour de France, l’un des trois Grands Tours cyclistes avec le Giro d’Italia et la Vuelta a Espana, chacune des courses de trois semaines par étapes.

Le coureur australien Simon Clarke (à gauche) de l’équipe Israel-Premier Tech dans une échappée pour remporter la 5e étape de la 109e édition du Tour de France, longue de 153,7 km entre Lille et Arenberg Porte du Hainaut, dans le nord de la France, le 6 juillet 2022. (Crédit : Thomas SAMSON / AFP)

Au fil des années, l’équipe s’est constitué une liste de cyclistes de haut niveau venant du monde entier, aux côtés d’athlètes israéliens.

En parallèle du Tour 2022, Israel-Premier Tech a lancé la semaine dernière une campagne en ligne en faveur du développement du cyclisme au Rwanda. L’équipe prévoit de doubler chaque don de fans, dans le but d’ouvrir un centre cycliste dans la nation africaine. La structure devrait permettre à des milliers de jeunes de 6 à 18 ans de découvrir ce sport.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...