Israël en guerre - Jour 257

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Rajan Phulara, 23 ans : stagiaire népalais qui voulait utiliser sa formation chez lui

Assassiné par des terroristes du Hamas au kibboutz Alumim le 7 octobre

Rajan Phulara (Crédit : Facebook)
Rajan Phulara (Crédit : Facebook)

Rajan Phulara, 23 ans, originaire de la municipalité de Shikhar dans le district de Doti au Népal, a été assassiné par des terroristes du Hamas au kibboutz Alumim le 7 octobre.

Phulara, arrivé en Israël peu de temps avant d’être assassiné, était venu dans le cadre d’un cours d’un an « apprendre et gagner », où lui et d’autres participants suivaient une formation agricole dans un kibboutz tout en gagnant de l’argent qu’ils envoyaient à leurs proches. Les terroristes du Hamas ont tué 10 ressortissants népalais lors de leur assaut meurtrier.

Son corps a été renvoyé au Népal pour y être enterré le 5 novembre. Selon les survivants, Phulara et plusieurs autres stagiaires népalais s’étaient réfugiés dans un abri anti-bombes lorsque les sirènes de roquettes ont retenti ; plusieurs d’entre eux ont été abattus par le Hamas à l’intérieur de l’abri.

Dhanbahadur Chaudhari, un survivant, a raconté au quotidien britannique The Guardian que les terroristes avaient lancé des grenades à l’intérieur du bunker et tiré des volées de balles : « Quand je me suis réveillé, j’étais couvert de sang et tout autour de moi, je voyais mes amis morts ou blessés. Un ami n’avait plus de jambes, un autre n’avait plus de mains. Les cadavres de mes amis jonchaient le sol à l’entrée du bunker ».

Selon le quotidien népalais Nepali Times, Phulara était titulaire d’une licence en agriculture de l’université Sudur Paschim et espérait rentrer chez lui après ses études et obtenir un emploi dans la fonction publique.

Fils unique, ses parents ont très mal vécu sa mort, a expliqué son cousin Hemraj à Al Jazeera. Hemraj a raconté qu’après avoir entendu la nouvelle, le couple a voulu sauter dans une rivière voisine et se noyer.

« Les villageois les ont repérés et les ont ramenés de force à la maison », a précisé Hemraj.

Son oncle, Rajendra Phulara, a confié au Nepali Times qu’il avait parlé à son neveu environ une semaine avant qu’il ne soit tué. Son neveu lui a dit : « Je vais apprendre de nouvelles choses ici, mais je les mettrai en pratique au pays, après mon examen pour la fonction publique », a-t-il raconté.

Rajendra a indiqué que pendant leur appel vidéo, Rajan a tourné la caméra et montré à son oncle à quel point Gaza était proche du kibboutz, en disant :  » Là, c’est Gaza …. Une attaque peut arriver à tout moment, on nous a dit de nous réfugier dans un bunker en cas d’attaque « .

Sur Facebook, son ami Talak Jung a écrit : « Cher frère, ta mémoire ne s’effacera jamais – repose en paix ».

L’école secondaire qu’il a fréquentée à Katmandou, la LRI School, a écrit qu’elle était « profondément attristée » par sa mort, qui a « laissé derrière elle une perte irréparable ».

Les membres de la famille ont déclaré que son père s’était lourdement endetté pour financer les études et le voyage de son fils, dans le but de l’aider, à son retour, à trouver un emploi bien rémunéré qui leur permettrait d’alléger leurs difficultés financières.

Son cousin, Hemraj, a indiqué que « avant son départ pour Israël, il m’a dit que tous leurs problèmes seraient bientôt réglés ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.