Téhéran fournissait au Hezbollah les missiles utilisés contre Israël, selon un général iranien
Rechercher

Téhéran fournissait au Hezbollah les missiles utilisés contre Israël, selon un général iranien

C’est une usine iranienne de missiles à Alep qui a transféré les missiles utilisés par le Hezbollah durant la guerre contre Israël en 2006, déclare un chef d’état-major

Le chef d'Etat-major iranien, le général Mohammad Hossein Bagheri, pendant une parade militaire à Téhéran, le 21 septembre 2016. (Crédit : capture d'écran Press TV)
Le chef d'Etat-major iranien, le général Mohammad Hossein Bagheri, pendant une parade militaire à Téhéran, le 21 septembre 2016. (Crédit : capture d'écran Press TV)

Le chef d’état-major iranien a confié que la République islamique avait créé une usine de missiles en Syrie. C’est cette dernière qui a transféré au Hezbollah les missiles utilisés au cours de la guerre contre Israël en 2006.

“L’Iran a établi une usine de missiles pour la Syrie à Alep au cours des dernières années, et sa production a été utilisée au cours de la guerre de 33 jours contre Israël”, aurait déclaré le Général Mohammad Hossein Bagher, selon l’agence semi-officielle de presse iranienne.

Le conflit en 2006 avait commencé après le meurtre, par le Hezbollah de cinq soldats de Tsahal sur la frontière israélo-libanaise et le vol de deux des dépouilles.

Une guerre sanglante et longue d’un mois s’en était suivie, résultant en la mort de 43 civils israéliens, de 119 soldats des forces armées israéliennes et de plus de 1 700 morts du côté libanais, parmi lesquelles 600 à 800 combattants du Hezbollah, selon les chiffres de l’armée israélienne.

Durant les 34 jours de combat, le Hezbollah avait lancé plus de 4 000 missiles sur Israël, soit une moyenne de plus de 100 par jour.

Israël pense que le Hezbollah détient actuellement 100 000 missiles pointés vers son territoire en violation de la résolution de l’ONU qui avait mis un terme au conflit de 2006. Les roquettes du Hezbollah seraient, selon Israël, en mesure d’atteindre toutes les parties du pays, et incluent des missiles bien plus précis et puissants que ceux qui ont été utilisés et amassés par le groupe terroriste du Hamas dans la Bande de Gaza.

Israël a longtemps accusé l’Iran, qui prône de manière fréquente la disparition d’Israël, de fournir des armements au Hezbollah, et a mené plusieurs frappes aériennes sur ses frontières du nord au cours des dernières années pour empêcher les cargaisons d’armes venues de Syrie d’atteindre leur destinataire, le Hezbollah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...