Toute personne de 12 ans ou plus éligible au vaccin peut bénéficier d’un rappel
Rechercher

Toute personne de 12 ans ou plus éligible au vaccin peut bénéficier d’un rappel

Il faut que 5 mois se soient écoulés depuis l'administration de la précédente dose

Une femme reçoit sa troisième dose du vaccin COVID-19 dans une clinique des services de santé Clalit à Jérusalem, le 29 août 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)
Une femme reçoit sa troisième dose du vaccin COVID-19 dans une clinique des services de santé Clalit à Jérusalem, le 29 août 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le directeur-général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a annoncé dimanche que les doses de rappel du COVID-19 seront désormais proposées à tous les Israéliens éligibles pour recevoir le vaccin.

« A partir d’aujourd’hui, la troisième dose est disponible pour tout le monde », déclare Ash lors d’une conférence de presse.

Les rappels seront disponibles pour toute personne de 12 ans et plus, à condition que cinq mois se soient écoulés depuis l’administration de la deuxième dose.

Le ministère de la Santé a précisé que les personnes qui reçoivent une dose de rappel ne devront rester en quarantaine que 24 heures après leur retour de l’étranger ou après avoir reçu un résultat négatif au test de dépistage du coronavirus, au lieu d’une semaine complète.

Le Premier ministre Naftali Bennett a salué la décision. « C’est un privilège qu’aucun autre pays n’a », a déclaré Bennett dans un communiqué. « Israël est le seul pays au monde à avoir fait cela. »

Le Premier ministre appelle toute personne de plus de 12 ans pouvant recevoir une troisième dose de vaccin à le faire, notant un ralentissement des cas graves depuis qu’Israël a commencé à administrer ces rappels.

« Celui qui n’est toujours pas du tout vacciné doit le faire immédiatement », a-t-il déclaré, qualifiant la vaccination de meilleur moyen de protéger « la santé et les moyens de subsistance ».

Plus de 7 000 Israéliens ont été testés positifs à la COVID-19 dans la journée de samedi – avec un taux de positivité qui passe à 7,09 %, un pourcentage sans précédent depuis le mois de février. Toutefois, un éminent expert a fait part de son optimisme, estimant que l’épidémie était endiguée à quelques jours de la rentrée des classes.

L’Etat hébreu avait lancé fin juillet une campagne pour permettre aux personnes âgées de 60 ans et plus de se faire injecter une troisième dose de vaccin, principalement du géant pharmaceutique Pfizer/BioNTech.

Il a depuis progressivement abaissé l’âge minimal d’accès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...