Rechercher
Des milliers de shekels de dégâts

Tsahal aurait retrouvé le Gazaoui qui a brûlé une serre côté israélien

L'armée israélienne dit "tirer des enseignements de ses erreurs" ; le suspect affirme avoir traversé la frontière plusieurs fois auparavant

Une serre incendiée par un homme infiltré depuis Gaza le 9 novembre 2018 (Crédit : capture d'écran)
Une serre incendiée par un homme infiltré depuis Gaza le 9 novembre 2018 (Crédit : capture d'écran)

L’officier en charge de la défense de la frontière israélienne avec le nord de la bande de Gaza s’est rendu samedi dans une serre d’une communauté israélienne qui a été incendiée un jour avant par un Palestinien infiltré.

“Nous allons apprendre de nos erreurs”, a déclaré le colonel Avi Rosenfeld, commandant de la brigade du Nord, aux habitants de Netiv Ha’asara.

Lors de son enquête, l’armée a déclaré que les unités de surveillance ont “identifié le suspect près de la barrière frontalière au nord de la bande de Gaza avant son passage et ont continué à le suivre tout au long de l’incident. Après l’identification, d’importantes forces militaires ont été dépêchées sur place et ont coopéré avec les forces de sécurité civiles. Les autorités ont encerclé la zone où le suspect a été identifié.”

Le suspect aurait pénétré à 500 mètres du territoire israélien, et des soldats l’auraient arrêté à proximité d’une serre située près de terres agricoles, à environ un kilomètre du village israélien. Rosenfeld a insisté sur le fait que le suspect ne constituait à aucun moment un danger pour les résidents.

“Quand il s’est trouvé près de la zone de la serre, le suspect a allumé un feu. Il ne portait pas d’armes et a été emmené pour subir un interrogatoire”, a déclaré l’armée.

Des habitants ont contesté la version de l’armée, annonçant à la chaîne israélienne Hadashot que le suspect était à quelques dizaines de mètres de chez eux.

Le radiodiffuseur public israélien Kan a rapporté que le suspect avait traversé la frontière israélienne à de nombreuses reprises et avait peut-être cherché à se faire arrêter.

Le propriétaire de la serre, Uri Dreilich, a déclaré à Kan que les dommages causés à sa propriété étaient estimés à des centaines de milliers de shekels. “Tout l’équipement que j’avais rassemblé au fil des années, tout a brûlé”, a-t-il déclaré.

L’incident de vendredi s’est produit lors de manifestations à la frontière auxquelles ont participé environ 12 000 habitants de Gaza.

Selon des rapports, des Palestiniens ont également lancé plusieurs engins explosifs sur des soldats israéliens, et deux hommes ont tenté de franchir la frontière avant de se rétracter. L’armée a riposté avec des gaz lacrymogènes et des moyens dispersifs anti-émeutes. Au moins un Palestinien a été tué et 37 Palestiniens blessés, a annoncé le ministère de la Santé à Gaza, dirigé par le Hamas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...