Rechercher

Un bébé déclaré mort au lendemain d’une quasi-noyade dans une piscine de Safed

Le dernier décès en date dans la série de noyades de l'été est le fils d'un membre du conseil local haredi de Kiryat Yearim

Illustration d'une piscine. (Crédit : AP/Hassan Ammar)
Illustration d'une piscine. (Crédit : AP/Hassan Ammar)

Un petit garçon a été déclaré mort jeudi matin, un jour après avoir été sauvé d’une quasi-noyade dans une piscine de Safed.

L’enfant, âgé d’environ un an, a été déclaré mort à l’hôpital Ziv de la ville.

Il y avait été amené mercredi dans un état critique par les secouristes, qui avaient tenté de le réanimer après l’avoir sorti de la piscine d’un gîte de Safed.

Les médias ultra-orthodoxes ont identifié l’enfant comme étant Yonatan Deutch, le fils de Yehoshua Deutch, membre du conseil local de Kiryat Yearim (Telz Stone) à proximité de Jérusalem, représentant la faction haredit, Degel HaTorah.

Une série de noyades mortelles a été observée au cours des derniers mois, souvent dans des piscines privées ou sur des plages non surveillées, alors que les Israéliens profitaient des grandes vacances.

Le mois dernier, un garçon de 5 ans originaire d’Umm al-Fahm a été déclaré mort après une noyade dans le Nahal Kibbutzim, près de Beit Shean. Une jeune fille de 18 ans et son père s’étaient noyés le même jour.

Selon les chiffres publiés la semaine dernière par les secours du Magen David Adom, 31 personnes sont mortes cet été en Israël à la suite de noyades, sur près de 200 victimes d’accidents de baignade.

Le Conseil national pour l’enfant a déclaré plus tôt cette année que 35 enfants étaient morts pendant les vacances d’été 2020, contre 20 en 2019. Sur ces 35, 10 étaient morts à la suite de noyades.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...