Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

Beit Kama : Un quinquagénaire meurt après avoir abattu le terroriste qui l’a poignardé

Membre des forces de sécurité, la victime s'est relevée après avoir été attaquée, a ouvert le feu et tué Fadi Abu Latif, 22 ans, citoyen israélien, originaire de Gaza, résidant à Rahat

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

L'adjudant-chef Uri Moyal, tué dans un attentat terroriste le 14 mars 2024. (Crédit : armée israélienne)
L'adjudant-chef Uri Moyal, tué dans un attentat terroriste le 14 mars 2024. (Crédit : armée israélienne)

Les secouristes et les forces de sécurité ont fait état jeudi d’une attaque terroriste à l’arme blanche au carrefour de Beit Kama, juste au nord de Beer Sheva, à l’intérieur d’une succursale de la chaîne de cafés Aroma.

La victime, un membre des forces de sécurité israéliennes âgé d’une cinquantaine d’années a été poignardé et grièvement blessé dans une station-service du sud d’Israël jeudi, ont indiqué les autorités. Le terroriste, un citoyen israélien originaire de la bande de Gaza, a été abattu par la victime.

La victime de l’attaque terroriste, un sous-officier de Tsahal, a succombé à ses blessures plus dans la journée.

Il s’agit de l’adjudant-chef Uri Moyal, 51 ans, sous-officier supérieur de technologie et de maintenance à la base d’entraînement de la brigade Nahal, originaire de Dimona.

Un autre homme, âgé de 65 ans, a été soigné sur place pour des blessures mineures.

Les images des caméras de vidéosurveillance montrent le terroriste s’approchant d’un homme en uniforme par derrière, sortant un couteau et poignardant la victime dans le dos. Au milieu d’une lutte, on voit le terroriste tenter de poignarder l’homme dans le cou. Les deux hommes tombent alors au sol, tandis qu’un autre homme tente d’arracher le couteau de la main du terroriste.

La victime s’est relevée et a ouvert le feu sur le terroriste avec son arme de poing.

Le terroriste, un résident de 22 ans de la ville bédouine de Rahat, dans le sud du pays, a été tué.

L’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a déclaré que le terroriste a été identifié comme étant Fadi Abu Latif, 22 ans, citoyen israélien résidant à Rahat et originaire de la bande de Gaza.

Les forces de sécurité israéliennes montant la garde devant une zone bouclée sur le site d’une attaque terroriste à l’arme blanche dans une station-service, à la jonction de Beit Kama, dans le sud d’Israël, le 14 mars 2024. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

La mère d’Abu Latif est originaire de la ville bédouine de Rahat, et son père de la bande de Gaza. Ils résident tous deux à Gaza.

Les forces de sécurité israéliennes montant la garde devant une zone bouclée sur le site d’une attaque terroriste à l’arme blanche dans une station-service, à la jonction de Beit Kama, dans le sud d’Israël, le 14 mars 2024. (Crédit : Dudu Greenspan/FLASH90)

Abu Latif a grandi dans la bande de Gaza jusqu’à l’âge de 18 ans, selon la police. Il a obtenu la nationalité israélienne en 2019 après s’être marié.

La police a déclaré que des enquêteurs avaient perquisitionné le domicile d’Altayef à Rahat et « recueilli des éléments pour l’enquête », qui est menée par la police et le Shin Bet.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) a déclaré avoir évacué la victime vers l’hôpital Soroka de Beer Sheva, dans un état critique.

Cet attentat a eu lieu un jour après qu’un Palestinien a poignardé une soldate et un garde de sécurité à un checkpoint de Cisjordanie, non loin de Jérusalem.

Les tensions sont déjà vives entre Israéliens et Palestiniens en raison du déclenchement de la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza, à la suite du massacre du 7 octobre, au cours duquel le groupe terroriste palestinien a assassiné près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et en a kidnappé 253.

Israël a réagi par une opération aérienne, suivie d’une incursion terrestre, dans le but d’anéantir le Hamas, de mettre fin à son règne de seize ans sur la bande de Gaza et d’obtenir la libération de tous les otages.

L’armée israélienne a poursuivi ses opérations en Cisjordanie et la police a été mise en état d’alerte en Israël, en raison des inquiétudes suscitées par une éventuelle escalade des violences, en particulier durant le ramadan.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.