Un homme d’affaires israélien arrêté au Pérou dans une affaire de corruption
Rechercher

Un homme d’affaires israélien arrêté au Pérou dans une affaire de corruption

Le parquet soupçonne Gil Shavit d’avoir aidé l’ancien président à assurer des appels d’offre à un géant brésilien du BTP

Alejandro Toledo, président du Pérou entre 2001 et 2006, pendant une conférence à Washington, D.C., le 17 juin 2016. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
Alejandro Toledo, président du Pérou entre 2001 et 2006, pendant une conférence à Washington, D.C., le 17 juin 2016. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Un entrepreneur israélien aurait été arrêté dimanche au Pérou en raison de ses relations commerciales présumées avec une entreprise de BTP brésilienne qui est au cœur d’une immense affaire de corruption.

Selon les médias péruviens, Gil Shavit a été arrêté à l’aéroport international Jorge Chavez de Lima alors qu’il tentait de quitter le pays.

Un mandat d’arrêt contre Shavit avait été émis après qu’il a ignoré une convocation de la police pour un interrogatoire la semaine dernière.

Le parquet affirme que Shavit est étroitement lié à l’ancien président Alejandro Toledo, qui a fui le Pérou en février après avoir été accusé d’avoir accepté des millions de dollars de pots-de-vin de l’entreprise Odebrecht.

Le quotidien La Republica a annoncé que Shavit aurait joué un rôle central dans l’obtention pour Odebrecht d’un appel d’offres pour construire une autoroute entre le Pérou et le Brésil.

Toledo est soupçonné d’avoir touché 20 millions de dollars de dessous-de-table d’Odebrecht, et Shavit aurait reçu quatre millions de dollars, selon le quotidien.

Toledo, qui serait aux Etats-Unis selon les autorités péruviennes, a démenti toutes les accusations contre lui, affirmant qu’il s’agit de persécution politique.

En février, Toledo, dont la femme est israélienne, aurait tenté d’embarquer dans un vol San Francisco–Tel Aviv, mais Israël avait indiqué ne pas souhaiter l’accueillir.

Yossi Maiman, homme d'affaires israélien, en septembre 2005. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Yossi Maiman, homme d’affaires israélien, en septembre 2005. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Selon la Dixième chaîne israélienne, Shavit est également lié à un autre homme d’affaires israélien, Yossi Maiman, dont l’entreprise péruvienne Ecoteva Consulting a été accusée de blanchir l’argent de Toledo dans des sociétés écrans d’Amérique centrale,

Maiman s’était présenté en 2016 devant un tribunal péruvien pour témoigner dans cette affaire, mais n’a jamais été accusé.

Le Pérou est actuellement secoué par l’affaire Odebrecht, le géant brésilien du BTP qui aurait distribué 29 millions de dollars d’enveloppes dans ce pays entre 2005 et 2014, selon les révélations de l’enquête tentaculaire « Lavage Express » autour du groupe pétrolier Petrobras au Brésil.

Déclenchée en 2014, cette opération a mis en lumière un réseau de corruption que les groupes brésiliens du bâtiment, dont Odebrecht, avaient monté pour truquer les juteux marchés de sous-traitance de Petrobras, distribuant des pots-de-vin à des responsables politiques au Brésil et dans une dizaine de pays en Amérique latine.

Quatre personnes ont été arrêtées jusqu’à présent, dont un ancien membre du gouvernement d’Alan Garcia (2006-2011).

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...