Un Israélien accusé d’avoir placé des bombes dans 6 tribunaux religieux
Rechercher

Un Israélien accusé d’avoir placé des bombes dans 6 tribunaux religieux

Zion Cohen est accusé de s'être habillé en SDF pour installer des explosifs pour tenter de stopper les services offerts au public laïc pour mieux séparer la synagogue et l'Etat

La cour rabbinique de Tel Aviv, le 3 août 2017 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
La cour rabbinique de Tel Aviv, le 3 août 2017 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Un homme a été inculpé dimanche par la Cour de district centrale pour avoir mené un certain nombre d’attaques incendiaires contre des tribunaux et des conseils rabbiniques. Il est accusé d’avoir placé des charges explosives dans différents bâtiments appartenant aux autorités religieuses, alors qu’il s’y était introduit habillé comme un sans-abri.

Le ministère de la Justice a fait savoir que l’homme avait commis ses attaques avec pour objectif d’empêcher des services religieux offerts au public israélien laïc, dans le but de faire avancer son objectif de séparation de la religion et de l’Etat.

Selon la Treizième chaîne, au mois de janvier 2019, Zion Cohen, 68 ans, s’était fait passer pour un sans-abri, commençant à mener des missions de reconnaissance dans les bâtiments des autorités religieuses.

Au même moment, il avait suivi un stage de formation à la serrurerie et fait des expérimentations sur les matériaux de combustion dans un entrepôt de la région du Merom Golan où il résidait. Il avait acheté du matériel et des équipements et il avait commencé à produire des charges incendiaires.

Selon l’acte de mise en examen, Cohen, au mois de mai 2020, avait pris ses explosifs et, encore déguisé en sans-abri, il les avait cachés dans six bâtiments accueillant les autorités religieuses – la Cour rabbinique de Petah Tikva, le Conseil religieux d’Ashdod, le Conseil religieux de Tel Aviv, la Cour rabbinique de Tel Aviv, le Conseil religieux de Kfar Saba et la Cour rabbinique de Kfar Saba.

Tous les explosifs s’étaient déclenchés en même temps, entraînant des dégâts à hauteur de dizaines de milliers de shekels. Ils avaient explosé au petit matin, un samedi, à une heure où les bâtiments sont supposés être vides. Il n’y aurait pas eu de blessés à déplorer.

Cohen a été inculpé pour de multiples chefs d’incendie criminel, pour fabrication et possession d’armes, pour tentative de détruire des biens avec des matériaux explosifs, pour entrée illégale aggravée au sein d’un bâtiment non-résidentiel et pour tentative d’incendie criminel.

Cohen serait également accusé d’un incendie criminel qui avait eu lieu en 2005 à la Cour rabbinique de Tel Aviv et qui avait entraîné 2,7 millions de shekels de dégâts.

La séparation entre la religion et l’Etat est un sujet brûlant au sein de l’Etat juif – avec des débats sur des questions telles que les exemptions de service militaire bénéficiant aux jeunes ultra-orthodoxes, le mariage et le divorce civil, les zones de prières pluralistes au mur Occidental et les transports publics ou l’ouverture des petits commerces à Shabbat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...