Un Israélien escorté d’un avion après avoir demandé à s’asseoir près de son fils
Rechercher

Un Israélien escorté d’un avion après avoir demandé à s’asseoir près de son fils

Le vol qui ralliait la Sicile à Tel Aviv s'apprêtait à décoller lorsque le personnel de bord a appelé la police ; d'après des témoins, le problème aurait pu être résolu facilement

Un Israélien se fait escorté d'un vol par la police sicilienne après avoir demandé ^à être assis près de son fils, le 21 octobre 2019. (Facebook)
Un Israélien se fait escorté d'un vol par la police sicilienne après avoir demandé ^à être assis près de son fils, le 21 octobre 2019. (Facebook)

Un Israélien a été escorté d’un vol au départ de Sicile à destination d’Israël, parce qu’il souhaitait semble-t-il que son fils soit assis à côté de lui.

Le vol de la compagnie tchèque Smartwings était sur le point de décoller de l’aéroport sicilien lorsque le personnel de bord a décidé d’appeler la police après que l’homme a refusé de rester assis dans le calme jusqu’au décollage, d’après un témoin oculaire cité dans un reportage de la Douzième chaîne diffusé lundi.

Sur des images prises à bord de l’avion, on peut voir l’intéressé se faire escorter par des agents de police, le séparant de sa famille.

Le reportage n’a pas précisé quand l’incident s’était produit.

תיעוד: ישראלי הורד בכוח מהטיסה מאיטליה לישראל
תיעוד: ישראלי הורד בכוח מהטיסה מאיטליה לישראל אחרי שהתעקש לשבת ליד בנו >> http://bit.ly/2N303d1Yosi Mizrachi

פורסם על ידי ‏החדשות‏ ב- יום שני, 21 באוקטובר 2019

Les membres de la famille israélienne — un père, une mère et leurs trois enfants — étaient chacun assis dans une rangée différente, et le personnel navigant a assuré au père que la question serait traitée une fois tous les passagers montés dans l’avion, d’après la Douzième chaîne.

D’après Asaf Sela, le témoin oculaire, un siège vide se trouvait dans la rangée devant celle du père, ajoutant « qu’ils auraient pu régler cela en deux secondes ».

Le père a commencé à s’énerver alors que l’avion s’apprêtait à décoller et exigé qu’une hôtesse de l’air s’en occupe avant le décollage.

« Elle lui a dit : ‘Si vous ne restez pas calmement assis jusqu’au décollage, je vais en informer le capitaine, et nous vous ferons sortir de l’avion.’ Elle est ensuite allée voir le capitaine, qui n’est même pas sorti [du cockpit] », a rapporté Asaf Sela.

« L’avion a fait marche arrière, et cinq policiers sont arrivés », a-t-il ajouté. « Sa femme s’est mise à pleurer, et il a été escorté de l’avion. »

La compagnie israélienne Arkia, qui avait vendu les billets d’avion, n’a pas encore commenté l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...