Rechercher

Un patient cardiaque meurt – la plupart des ECMO prises par des non-vaccinés

L'hôpital a tenté de trouver une machine pendant des heures, en vain ; les médecins préviennent qu'ils devront choisir qui accepter aux urgences

Des employés du Magen David Adom évacuent un patient soupçonné d'être atteint par la  Covid-19 à l'hôpital Hadassah Ein Karem de Jérusalem, le 15 août 2021. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash9)
Des employés du Magen David Adom évacuent un patient soupçonné d'être atteint par la Covid-19 à l'hôpital Hadassah Ein Karem de Jérusalem, le 15 août 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash9)

Un homme de 53 ans est décédé en début de semaine après avoir subi une crise cardiaque, parce qu’il n’y avait pas de machines ECMO disponibles dans le pays pour le traiter, la plupart d’entre elles étant utilisées par des patients atteints du COVID-19 non-vaccinés et souffrant d’une maladie grave, selon un reportage télévisé diffusé mercredi.

Les machines d’oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO) font le travail du cœur et des poumons d’une personne afin de lui permettre de se remettre d’une maladie respiratoire grave. Contrairement aux respirateurs qui se contentent d’assister la respiration, les ECMO fournissent une assistance cardiaque et respiratoire en oxygénant le sang du patient à l’extérieur du corps et ne sont utilisées que pour les personnes les plus gravement malades.

Mercredi, 49 patients atteints du COVID étaient traités par des machines ECMO en Israël, dont 30 n’étaient pas vaccinés, selon la Douzième chaîne.

L’homme, qui n’était pas infecté par la COVID-19, était hospitalisé dans un hôpital relativement petit du nord d’Israël après avoir subi un arrêt cardiaque, selon la chaîne. Pendant des heures, le personnel hospitalier a tenté de trouver un autre hôpital disposant d’une machine ECMO disponible pour lui, en vain.

Les chefs des hôpitaux avaient prévenu dimanche qu’ils étaient confrontés à une pénurie de machines ECMO et que le système de santé pourrait être « sur la voie de l’échec total » si des fonds supplémentaires n’étaient pas alloués immédiatement.

Le Dr Mickey Dudkiewicz, directeur de l’hôpital Hillel Yaffe de Hadera, a déclaré à la Douzième chaîne, que son hôpital doit souvent envoyer des patients gravement malades dans des hôpitaux du centre d’Israël pour qu’ils soient traités avec des machines ECMO.

« En fait, entre Tel Aviv et Haïfa, il n’y a pas de machines ECMO. Cela nuit considérablement à la qualité du traitement », a-t-il déclaré.

« La situation actuelle est que la capacité de traiter tous les patients du COVID qui arrivent, dont la plupart ont besoin d’une assistance respiratoire ou d’une ECMO, se fait au détriment des autres patients des urgences », a déclaré le Dr Yaron Bar-Lavie, chef des urgences générales du Rambam Health Care Campus de Haïfa, à la Treizième chaîne.

« Nous devons décider qui recevra l’ECMO, qui sera accepté aux urgences et qui ne le sera pas, en fonction de ses chances de survie », a ajouté le Dr Bar-Lavie.

Selon les chiffres du ministère de la Santé, il y a 68 868 cas actifs, dont 191 personnes branchées à des respirateurs, à la date de mercredi soir. Le nombre de décès s’élève à 7 592.

Le ministère a également indiqué que 6 076 613 Israéliens avaient reçu au moins une dose de vaccin et que 5 599 422 avaient reçu deux doses. De plus, 3 125 507 personnes ont reçu une troisième injection de rappel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...