Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Une base de Tsahal touchée par des roquettes dans le nord ; l’armée frappe le Hezbollah

Le groupe terroriste soutenu par l'Iran continue de lancer des missiles, des mortiers et des drones sur le nord d'Israël ; aucun blessé n'est à déplorer

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Capture d'écran d'une vidéo montrant les dommages causés à une base de Tsahal dans le nord d'Israël après un tir de roquette depuis le Liban, le 20 novembre 2023 (Crédit : Capture d’écran ; Utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran d'une vidéo montrant les dommages causés à une base de Tsahal dans le nord d'Israël après un tir de roquette depuis le Liban, le 20 novembre 2023 (Crédit : Capture d’écran ; Utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Les affrontements entre l’armée israélienne et le Hezbollah se sont poursuivis lundi alors qu’Israël livre une guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza. En effet, le groupe terroriste soutenu par l’Iran a tiré des roquettes et lancé des drones sur le nord d’Israël, causant de lourds dommages à une base de l’armée lors de l’une de ces attaques.

Le Hezbollah a tiré plus de 1 000 roquettes, mortiers, missiles et drones sur Israël depuis le 8 octobre, le lendemain du déclenchement de la guerre de Gaza, selon le ministre de la Défense Yoav Gallant.

Les escarmouches de lundi ont commencé, de manière inhabituelle, par une frappe initiale de Tsahal.

L’armée israélienne a annoncé avoir procédé à des tirs d’artillerie préventifs dans le sud du Liban lundi, face aux attaques répétées du groupe terroriste Hezbollah.

Peu après, un certain nombre de roquettes et de mortiers ont été tirés depuis le Liban sur les communautés d’Arab al-Aramshe et de Baram, ainsi que sur la base Biranit.

Ces attaques n’ont pas fait de blessés mais ont causé d’importants dégâts et un incendie s’est déclaré près de la base militaire Biranit, selon Tsahal.

Des avions de chasse, des hélicoptères de combat et des chars ont frappé d’autres sites du Hezbollah dans le sud du Liban, en réponse aux attaques répétées contre le nord d’Israël.

Tsahal a par ailleurs indiqué avoir frappé une cellule du Hezbollah qui prévoyait de mener une attaque au missile antichar depuis le village libanais de Marwahin.

Ultérieurement, 25 roquettes et trois drones kamikazes ont été lancés par le Hezbollah depuis le Liban sur plusieurs sites le long de la frontière.

Les sirènes ont retenti dans les villes de Kiryat Shmona, Manara et Margaliot, dans le nord du pays.

Plusieurs des roquettes ont été interceptées par le Dôme de fer, et d’autres ont atterri dans des zones ouvertes.

Les trois drones chargés d’explosifs ont touché un poste de Tsahal à la frontière.

Tsahal affirme qu’il n’y a pas eu de blessés dans ces attaques, et qu’elle y a riposté par des tirs d’artillerie sur les sources des tirs.

Plus tard dans la journée, l’armée israélienne a indiqué avoir frappé un centre de commandement du Hezbollah et d’autres sites appartenant au groupe terroriste dans le sud du Liban, en réponse à des tirs de roquettes et de missiles sur le nord d’Israël de la journée.

Elle a ajouté que les forces avaient également frappé une cellule se préparant à mener une attaque près de Metula.

Le Hezbollah a revendiqué les attaques à la roquette et au mortier menées tout au long de la journée.

Des tirs d’artillerie provenant d’une position israélienne frappant les collines près de la périphérie de la ville frontalière d’Odaisseh, au sud du Liban, le 17 novembre 2023. (Crédit : Hasan Fneich/AFP)

Depuis l’assaut du Hamas contre Israël le 7 octobre et la guerre qui s’en est suivie à l’intérieur de Gaza, où l’objectif poursuivi par Israël est de renverser le Hamas au pouvoir, le Hezbollah, soutenu par l’Iran, a mené et supervisé des assauts quotidiens contre la frontière nord d’Israël depuis le Liban, sans toutefois lancer de campagne à grande échelle.

Israël s’est également efforcé de répondre fermement aux attaques tout en évitant les actions susceptibles d’aggraver le conflit, car il cherche à maintenir son attention sur la bande de Gaza.

Les escarmouches persistantes le long de la frontière ont entraîné la mort de trois civils du côté israélien, ainsi que de six soldats de Tsahal.

Du côté libanais, près de 100 personnes ont été tuées. Ce chiffre comprend au moins 76 membres du Hezbollah, huit terroristes palestiniens, plusieurs civils et un journaliste de Reuters.

La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti le Hezbollah qu’il « jouait avec le feu ».

« Certains pensent pouvoir étendre leurs attaques contre nos troupes et contre les civils. C’est jouer avec le feu », a déclaré Netanyahu, sans mentionner explicitement le Hezbollah. « Nous répondrons au feu par un feu beaucoup plus puissant. Ils ne doivent pas nous sous estimer, car nous n’avons déployé qu’une petite partie de notre puissance. Nous frapperons de manière sévère ceux quiconque nous frappent. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.