Une réunion El Al-Histadrout dégénère
Rechercher

Une réunion El Al-Histadrout dégénère

Les représentants syndicaux du transporteur national aérien ont été suspendus de la fédération des travailleurs après une réunion chaotique

Des employés d'El Al protestent contre l'intention de l'entreprise de retirer des fonds des caisses d'indemnisation des salariés, devant le tribunal régional de Bat Yam, le 30 avril 2020. (Flash90)
Des employés d'El Al protestent contre l'intention de l'entreprise de retirer des fonds des caisses d'indemnisation des salariés, devant le tribunal régional de Bat Yam, le 30 avril 2020. (Flash90)

Le syndicat du transporteur national El Al aurait été suspendu par la Histadrout, la fédération israélienne des travailleurs après une réunion marquée par des lancers de chaises et des cafés renversés.

Une vidéo publiée par les médias israéliens montrent que des chaises ont été retournées et que du café a été renversé sur un bureau. La Douzième chaîne a rapporté que la rencontre a eu lieu entre les dirigeants syndicaux, la Histadrout et la direction de la compagnie aérienne.

Cependant, selon Ynet, les dirigeants syndicaux ont fait irruption dans une réunion entre les pilotes et la Histadrout et les ont confrontés dans le but de faire exploser les discussions, en renversant des boissons et en jetant des chaises.

Les représentants syndicaux de la compagnie aérienne ont ensuite été suspendus de la Histadrout, selon les médias.

La compagnie aérienne a connu des tensions élevées après avoir réduit ses effectifs de quelque 90 % et puisé dans ses fonds de pension pour se maintenir à flot malgré la crise du coronavirus. La compagnie aérienne cherche à obtenir un renflouement du gouvernement pour la sauver de l’insolvabilité et de l’effondrement.

Dans une déclaration reprise par Ynet, les dirigeants syndicaux ont déclaré que la moitié des pilotes de la compagnie aérienne ont été réembauchés et que d’autres pourraient être renvoyés, tandis que presque tous les autres travailleurs restent licenciés. Le syndicat a accusé les pilotes et la Histadrout « d’intimidation ».

Au début du mois, El Al a prévenu du risque de faillite que l’entreprise encourt si les négociations de sauvetage avec le gouvernement venaient à échouer. Dans le même temps, la compagnie aérienne a rapporté une perte pour le quatrième trimestre de 2019.

Le trafic aérien international s’est quasiment effondré dans le monde dans le contexte de l’épidémie de coronavirus. Dans un rapport datant de fin avril, l’Association du transport aérien international a fait état d’une réduction de 80 % du trafic et a prévu 300 milliards de dollars de pertes pour le secteur aérien, à cause de la crise.

Ajoutant quelques difficultés au transporteur national israélien, l’Autorité de l’aviation civile aurait exigé d’El Al le remboursement de dizaines de millions de dollars pour les bureaux et le stationnement de ses avions à l’aéroport Ben Gourion au cours des trois derniers mois.

Cette demande de paiement immédiat fait suite au non-paiement par El Al des redevances dues depuis février, lorsque les voyages aériens internationaux ont été quasiment suspendus dans le monde entier à la suite de la pandémie de coronavirus, a rapporté mardi le site d’information Ynet.

L’Autorité de l’aviation civile, qui souffre également de la crise financière, a besoin de fonds pour renflouer ses caisses, selon l’article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...