USA : un Conseil judéo-musulman soutient un projet de loi pour freiner les crimes de haine
Rechercher

USA : un Conseil judéo-musulman soutient un projet de loi pour freiner les crimes de haine

La loi permettrait de qualifier les attaques contre des institutions religieuses, telles que les écoles et les centres communautaires, de crime fédéral

Rassemblement Stand Against Hate au Independence Mall de Philadelphie, en Pennsylvanie, le 2 mars 2017. (Crédit : Jessica Kourkounis/Getty Images/AFP)
Rassemblement Stand Against Hate au Independence Mall de Philadelphie, en Pennsylvanie, le 2 mars 2017. (Crédit : Jessica Kourkounis/Getty Images/AFP)

Le Conseil consultatif judéo-musulman a exhorté le Congrès américain à adopter une loi permettant de renforcer les efforts visant à lutter contre les crimes de haine.

La Loi sur les institutions affiliées protégées, qui est soutenue par les deux grands partis américains, a été présentée mardi au Sénat et la Chambre des représentants. Le Conseil consultatif judéo-musulman, qui cherche à réduire les crimes de haine au sein des communautés religieuses et à promouvoir « les contributions des minorités religieuses aux États-Unis », a défendu cette législation.

La loi viendrait renforcer la Loi sur la prévention des incendies criminelles des églises de 1996, qui a permis de qualifier les attaques contre les lieux de culte de crime fédéral. Le nouveau projet de loi élargit cette loi pour inclure d’autres institutions religieuses, comme les écoles et les centres communautaires. Il élargirait également le champ d’application pour inclure les menaces et qualifierait les dommages causés à une propriété protégée de crime plutôt que comme un délit, comme c’est actuellement le cas.

« Brûler une mosquée ou vandaliser un cimetière juif est intolérable. Il est maintenant temps de prendre des mesures contre les crimes de haine dans notre pays », a déclaré le coprésident du conseil, Stanley Bergman.

Dans une lettre envoyée aux membres du Congrès, le Conseil a souligné la gravité des crimes de haine envers les groupes musulmans et juifs. « Il y a eu une augmentation de 67 % de crimes de haine contre les Américains musulmans en 2015, selon les données du FBI, alors que les Juifs restent la cible des crimes les plus haineux fondés sur la religion », a souligné la lettre

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...