Rechercher

115e meurtre de la communauté arabe en 2022 : Un résident de Tel Sheva tué par balle

Un proche de Musa Alasem a également été grièvement blessé dans une fusillade apparemment criminelle, près de la frontière avec la bande de Gaza

La police sur les lieux d'une fusillade apparemment criminelle du kibboutz Reim, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 24 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)
La police sur les lieux d'une fusillade apparemment criminelle du kibboutz Reim, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 24 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

Un résident de la ville bédouine de Tel Sheva, dans le sud du pays, a été tué par balle alors qu’il se trouvait dans un kibboutz avec sa famille, près de la frontière avec la bande de Gaza, tôt samedi matin, selon la police et les secouristes.

Selon la police, des coups de feu ont été tirés sur Musa Alasem et sa famille dans le kibboutz Reim, proche de plusieurs réserves naturelles à la frontière de Gaza, peu après minuit.

Alasem, 27 ans, et un autre homme, 23 ans, ont été transportés en voiture par leur famille jusqu’à la route principale près du kibboutz Reim, où ils ont trouvé des médecins militaires et le service de secours du Magen David Adom (MDA).

Le MDA a déclaré qu’Alasem a été déclaré mort sur les lieux, et le deuxième homme a été emmené à l’hôpital Soroka de Beer Sheva dans un état moyennement grave.

La police a déclaré qu’après une enquête préliminaire, la fusillade semblait être de nature criminelle.

Les communautés arabes du pays ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années. La semaine dernière seulement, on a assisté à un pic de fusillades mortelles.

La police sur les lieux d’une fusillade apparemment criminelle au kibboutz Reim, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 24 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

Nombreux sont ceux qui accusent la police, qui, selon eux, n’a pas réussi à sévir contre les puissantes organisations criminelles et ignore largement la violence, qui comprend des querelles familiales, des guerres de territoire mafieuses et des violences à l’encontre des femmes.

Selon l’organisme de surveillance Abraham Initiatives, un groupe qui fait campagne contre la violence dans la communauté arabe, Alasem est le 115e Arabe tué dans des homicides liés au crime organisé en Israël depuis le début de l’année 2022.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.