Rechercher

Des avions militaires allemands survolent Jérusalem

Des avions de l'armée de l'air israélienne et de la Luftwaffe survolent la capitale pour la première fois depuis plus d'un siècle dans le cadre d'un exercice multinational

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des avions militaires israéliens et allemands survolent la Knesset à Jérusalem le 17 octobre 2021. (Capture d'écran : Twitter)
Des avions militaires israéliens et allemands survolent la Knesset à Jérusalem le 17 octobre 2021. (Capture d'écran : Twitter)

Des avions de l’armée de l’air israélienne et de la Luftwaffe allemande ont effectué un survol de la Knesset à Jérusalem dimanche après-midi afin de montrer l’étroite coopération entre les deux pays et leurs armées, a déclaré l’armée israélienne.

C’est la première fois que des avions allemands survolent Jérusalem depuis la Première Guerre mondiale.

« Ce survol souligne le partenariat et les liens étroits entre les forces aériennes des deux pays, ainsi que l’engagement à poursuivre la coopération à l’avenir », a déclaré l’armée israélienne.

Plus tôt dans la journée, les chefs de l’armée de l’air israélienne, le général de division Amikam Norkin, et le chef de la Luftwaffe, le général de corps d’armée Ingo Gerhartz, ont visité le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem.

Le survol de dimanche était la continuation d’un effort de commémoration qui a commencé en août dernier, lorsque les avions israéliens ont survolé le camp de concentration de Dachau et l’aérodrome de Fuerstenfeldbruck, où 11 athlètes olympiques israéliens ont été tués par des terroristes palestiniens en 1972.

Le survol a commencé à 15 h 35, lorsque les avions ont survolé la Knesset, puis le complexe gouvernemental environnant, avant de quitter la zone en direction du centre commercial Malha de la capitale.

Norkin, aux commandes d’un avion de combat F-15, a pris la tête des appareils israéliens, dont un avion furtif F-35, tandis que Gerhartz pilotait un Eurofighter peint aux couleurs des drapeaux allemand et israélien.

Le général de division Amikam Norkin, commandant de l’armée de l’air israélienne (à gauche), et le commandant de l’armée de l’air allemande, le général de corps d’armée Ingo Gerhartz, visitent le musée commémoratif de l’Holocauste Yad Vashem à Jérusalem, le 17 octobre 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le survol faisait partie d’un événement de lancement d’un exercice aérien multinational, baptisé Blue Flag, qui est accueilli par l’armée de l’air israélienne ce mois-ci.

Outre le survol germano-israélien, un autre survol était prévu dimanche après-midi au-dessus de Jérusalem et de Tel Aviv avec les six autres pays participant à l’exercice : les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Italie, la France, la Grèce et l’Inde.

L’armée de l’air israélienne estime que l’exercice biennal Blue Flag et d’autres exercices aériens internationaux ont permis d’améliorer ses capacités, car ils donnent aux pilotes israéliens l’occasion de voir comment les autres forces aériennes opèrent et leur apprennent à communiquer efficacement avec des pilotes et des équipages étrangers, ce qui pourrait s’avérer utile si Israël participait un jour à une opération militaire multinationale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...