Des images du président de la Knesset grimé en Hitler publiées sur Facebook
Rechercher

Des images du président de la Knesset grimé en Hitler publiées sur Facebook

Le Likud a condamné la photo de Yuli Edelstein, publiée par celui qui, en 2015, avait diffusé des photos du président et du Premier ministre, également déguisés en nazis

Photo du président de la Knesset grimé en Hitler publiées sur la page Facebook du Likud Youth Group Facebook, le 21 avril 2018. (Crédit : capture d'écran)
Photo du président de la Knesset grimé en Hitler publiées sur la page Facebook du Likud Youth Group Facebook, le 21 avril 2018. (Crédit : capture d'écran)

Dans le cadre d’un différend qui oppose le président de la Knesset Yuli Edelstein et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, une photo d’Edelstein grimé en Adolf Hitler a été publiée sur la page Facebook du mouvement de jeunesse du Likud ce week-end, par un extrémiste de droite.

L’image a été publiée en commentaire sur la page, par un utilisateur du nom d’Asher Yaku, qui a appelé Edelstein « Hitlerstein ».

Le commentaire a été supprimé dimanche, et le groupe, un organe officiel du Likud, le parti de Netanyahu, a condamné la photo.

« Nous avons été choqués de découvrir un commentaire abject sur notre page Facebook, avec une image provocante contre le président de la Knesset », a écrit le Likud Youth Group sur sa page Facebook.

« Nul n’ignore les nombreux mérites de l’ancien prisonnier de Sion, qui a souffert des affres de l’Union soviétique. » Le groupe a ajouté qu’il n’y avait pas de place au sein du Likud pour le discours haineux.

Le président de la Knesset Yuli Edelstein durant une cérémonie à l’occasion du 70e anniversaire de l’Indépendance d’Israël, le 15 avril 2018, au mont Herzl. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

David Shean, chef du mouvement de jeunesse du Likud, a indiqué que « des limites ont été franchies, et elles doivent servir d’alarme pour nous tous ». Il a ajouté que le groupe allait prendre des mesures judiciaires contre l’auteur du commentaire.

Miri Regev, la ministre de la Culture, qui est à l’origine du différend opposant Netanyahu et Edelstein depuis la semaine dernière, lors des festivités de Yom HaAtstmaout – quand Netanyahu s’est rendu à une cérémonie et y a prononcé un discours, en dépit des objections émises par Edelstein – a également condamné cette photo.

« Une photo si extrême et insultante mérite toutes les condamnations », a-t-elle dit. « Il n’y a pas la place pour l’usage des symboles du nazisme. »

Le président de la Knesset Yuli Edelstein et la ministre de la Culture Miri Regev, durant une cérémonie à la Knesset à l’occasion du 70e anniversaire de l’Indépendance d’Israël, le 15 avril 2018l. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

Yaku est également à l’origine de vidéos publiées en 2015, dans lesquelles Netanyahu, le président Reuven Rivlin et la présidente de la Cour suprême de l’époque Miriam Naor, étaient représentés comme des nazis.

Yaku serait un Israélien expatrié aux États-Unis. En 2015, aucune action n’a été entreprise contre lui. Si en Israël, ses vidéos sont considérées,, comme de l’incitation, un délit puni par la loi, aux États-Unis, elles sont autorisées, au nom de la liberté d’expression.

Le président Reuven Rivlin (à gauche) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu présentés comme des nazis par un utilisateur de YouTube (Capture d’écran)

La cérémonie officielle de Yom HaAtsmaout a été entachée d’une chamaillerie entre Edelstein et Regev, tous deux membres du Likud, au sujet de la détermination de Netanyahu à se rendre à la cérémonie et à y dire quelques mots. Traditionnellement, le président de la Knesset est le politicien le plus haut-placé à s’exprimer durant cette cérémonie, qui est censée rester apolitique.

Après la cérémonie, durant laquelle Netanyahu a prononcé un long discours et allumé un flambeau, Edelstein a publiquement critiqué Regev et s’est moqué de son ambition à devenir Premier ministre.

Regev a réagi en déclarant que ses propos étaient « mensongers, des demi-vérités, voire complètement mis en scène. Edelstein continue à faire du tort au Likud, au Premier ministre et à moi-même, et à adopter un comportement qui soit loin d’être digne ».

Edelstein a également accusé Netanyahu d’avoir parlé plus longtemps que prévu, ce qui aurait gâché l’évènement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...