Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Fort soutien parmi les Arabes israéliens pour le bénévolat pendant la guerre – sondage

86,5 % déclarent être favorables aux activités visant à aider les évacués ou à fournir une assistance médicale ; le sondage confirme la tendance d'un sentiment plus fort d'affinité avec Israël chez les citoyens arabes après le 7 octobre

Deux femmes travaillant ensemble dans un centre de bénévolat contrôlé par des bénévoles juifs et arabes, à Rahat, en Israël. (Crédit : Facebook ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Deux femmes travaillant ensemble dans un centre de bénévolat contrôlé par des bénévoles juifs et arabes, à Rahat, en Israël. (Crédit : Facebook ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un nouveau sondage mené auprès de la population arabe israélienne a révélé qu’ils sont une écrasante majorité à soutenir l’assistance aux efforts de bénévolat civil pendant la guerre, tels que l’aide aux évacués et la fourniture d’une assistance médicale, dans un fort sentiment d’affinité avec le pays à la suite des massacres du 7 octobre.

Interrogés sur le fait de se sentir « faire partie de l’État d’Israël et de ses problèmes », environ deux tiers des répondants (65 %) ont répondu par l’affirmative, renforçant une tendance observée dans une enquête similaire en novembre, où le chiffre atteignait 70 % – un niveau record depuis 20 ans.

Le nouveau sondage, publié mardi, a été réalisé par l’Institut de la démocratie en Israël (IDI) entre fin novembre et début décembre. Le dernier sondage avant le déclenchement de la guerre a été réalisé en juin et avait révélé que moins de la moitié des citoyens arabes d’Israël (48 %) s’identifiaient à l’État juif.

Parmi les différents groupes religieux qui constituent la société arabe israélienne, les Druzes sont la minorité qui s’identifie le plus à l’État (80 %), suivis par les chrétiens (73 %) et les musulmans (62 %).

Les Arabes israéliens ont tendance à ressentir un plus grand sentiment d’appartenance s’ils vivent dans le Néguev (73 %) – où la population arabe est presque exclusivement bédouine – et dans les villes mixtes (71 %), tandis que les pourcentages sont plus bas en Galilée (64 %) et dans la région centrale du Triangle (60 %).

« Cette découverte pourrait s’expliquer par le fait que les résidents du Néguev sont les plus proches de la guerre à Gaza, et que les résidents arabes des villes mixtes d’Israël interagissent quotidiennement de près avec les Juifs », a écrit l’IDI dans son rapport.

Des bénévoles préparent des colis de divers produits au centre communautaire de Rahat, au mois d’octobre 2023. (Autorisation)

Des taux plus élevés d’affinité avec l’État ont été trouvés chez les répondants plus âgés (76 % chez les plus de 55 ans, 68 % chez les 35-54 ans et 57 % chez les 18-34 ans). Le sentiment d’identification semble être inversement proportionnel au niveau d’instruction. Ceux qui n’ont pas de diplôme d’études secondaires ont tendance à se sentir plus fortement attachés à Israël (75 %) que ceux qui ont terminé leurs études secondaires (71 %) et ceux qui ont suivi un cursus universitaire (54,5 %).

La grande majorité des répondants (78 %) ont déclaré que leurs relations avec les Israéliens juifs n’ont pas changé depuis le début de la guerre. Cependant, 54 % ont déclaré ne pas se sentir à l’aise lorsqu’ils entrent dans des localités juives ou mixtes pour y travailler ou faire des courses, 46 % ont déclaré ne pas se sentir à l’aise de parler arabe autour de Juifs qu’ils ne connaissent pas (comme dans les transports en commun) et 71 % estiment ne pas pouvoir s’exprimer librement sur les réseaux sociaux.

La guerre a éclaté lorsque le Hamas a mené une attaque sans précédent dans le sud d’Israël le 7 octobre. Environ 1 200 personnes en Israël, la plupart des civils, ont été massacrées. Environ 240 personnes ont été kidnappées. On estime que 129 otages enlevés par le Hamas le 7 octobre sont encore à Gaza et tous ne sont pas en vie.

Des dizaines d’Arabes israéliens ont été arrêtés après les atrocités du 7 octobre pour des commentaires qu’ils ont publiés sur les réseaux sociaux, qui auraient enfreint les lois contre l’incitation à la violence et le soutien ou l’identification à une organisation terroriste.

Dans le même temps, seuls trois citoyens juifs ont été inculpés pour des publications appelant à l’extermination des Arabes, même si les réseaux sociaux après le 7 octobre ont été remplis d’appels incendiaires à la violence anti-arabe, aux transferts de population et aux stéréotypes racistes.

Le sondage de l’IDI a révélé que seuls 56 % des Arabes israéliens étaient d’accord avec une déclaration du dirigeant du parti Raam, le député Mansour Abbas, selon laquelle les attaques du 7 octobre ne reflètent pas les valeurs de la société arabe et de l’islam. Le chiffre était plus bas parmi les musulmans (53 %) que parmi les chrétiens (68 %) et les Druzes (69,5 %).

Le chef du parti Raam, Mansour Abbas, dirigeant la réunion de sa faction à la Knesset, le 12 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les sondeurs ont noté que les résultats peuvent avoir été influencés par le fait que la question faisait référence à une déclaration d’une personnalité politique – cela signifie qu’il est probable que de nombreux partisans d’Abbas étaient d’accord avec l’affirmation en raison de leur affiliation politique, tandis que certains de ses opposants n’ont peut-être pas approuvé.

Une grande majorité des répondants (86,5 %) ont soutenu la participation des Arabes israéliens aux efforts de bénévolat civil pendant la guerre, tels que l’aide aux évacués.

Interrogés sur qui est responsable des dommages causés aux civils à Gaza, 58 % des interviewés ont déclaré que le Hamas et l’État d’Israël/l’armée israélienne portent une responsabilité égale ; 16 % disent que seul le Hamas est responsable ; et 14,5 % disent que seul Israël est responsable.

La collecte de données a eu lieu entre le 27 novembre et le 4 décembre 2023, avec 538 hommes et femmes interviewés par téléphone en arabe. L’erreur d’échantillonnage maximale était de ±4,31 % avec un niveau de confiance de 95 %.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.