Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Haïfa : Un homme frappe un ultra-orthodoxe qui voulait prier sur un site chrétien

Cet incident survient après que des Juifs haredim ont été filmés en train de prier dans un monastère, attisant les tensions dans cette ville où vivent Arabes et Juifs

Un homme frappe un ultra-orthodoxe dans une vidéo, à l'extérieur d'un monastère de Haïfa. (Capture d'écran : Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Un homme frappe un ultra-orthodoxe dans une vidéo, à l'extérieur d'un monastère de Haïfa. (Capture d'écran : Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

La police de Haïfa a arrêté un homme qui aurait frappé un haredi qui avait tenté de prier sur un site chrétien de cette ville du nord du pays.

Le suspect aurait frappé un homme ultra-orthodoxe pour le faire partir de l’entrée du monastère Stella Maris, a indiqué le site d’information Ynet.

Des membres du groupe hassidique de Brestlov ont récemment décidé de prier dans ce lieu saint chrétien, renforçant les tensions dans cette ville mixte où se côtoient Juifs et Arabes, a ajouté le site.

Une vidéo présumée de l’incident montre un homme criant sur deux haredim, les bousculant, à l’entrée de l’église.

Alors que les deux ultra-orthodoxes s’éloignent du bâtiment, il fait alors chuter d’un coup de pied l’un d’entre eux.

« Vous pouvez appeler la police », crie l’homme alors que les deux individus empruntent un escalier.

Les forces de l’ordre ont indiqué avoir ouvert une enquête sur l’incident, jeudi, après avoir reçu les images de l’agression.

Le suspect, qui avait été arrêté dans un premier temps, a été libéré vendredi sous réserve des résultats de l’enquête, a noté Ynet.

Le monastère historique serait lié au prophète biblique Élie.

Cet incident est survenu après que deux ultra-orthodoxes ont été filmés en train de prier sur ce site chrétien il y a deux semaines, un acte qui avait été considéré comme une provocation, a poursuivi Ynet.

Des images avaient circulé sur les réseaux sociaux, montrant les fidèles juifs dans le monastère. Un texte en arabe avait décrit les deux hommes comme « des partisans du mouvement pro-implantation » qui étaient « entrés dans l’un des sites chrétiens les plus saints ».

Un langage qui avait semblé similaire aux accusations portant sur la présence juive sur le mont du Temple de Jérusalem – le site le plus saint du Judaïsme et le troisième sanctuaire le plus sacré de l’islam. Les visites des Juifs sur le site, et des positionnements de plus en plus nombreux qui ont été pris en faveur de la prière juive, ont souvent enflammé la capitale et au-delà.

Dans une vidéo qui aurait été filmée lors de l’incident initial à Haïfa, l’un des deux hommes déclare prier sur ce site chrétien en raison de son lien avec le prophète Élie.

Ynet a cité deux résidents de Haïfa qui ont affirmé que ces hommes juifs avaient enfreint le lieu saint et qu’ils n’avaient décidé de s’y montrer que récemment.

« Cela ne fait pas un ou deux ans qu’il y a le monastère, pas même dix ans ou cinquante ans. Où allaient-ils jusqu’à maintenant ? », s’est interrogé un résident de Haïfa.

Ces incidents surviennent alors que des informations portant sur des actes de harcèlement de chrétiens de la part des Juifs se multiplient à Jérusalem. Le grand rabbin séfarade de Jérusalem, Shlomo Amar, a condamné ces incidents, la semaine dernière.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.