Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Halevi s’exprime après la mort des otages Yotam Haïm, Samar Talalka et Alon Shamriz

"Tsahal, et moi en tant que son chef, sommes responsables de ce qui s'est passé", a dit le chef d'état-major avant d'ajouter que tout sera fait pour éviter que cela se reproduise

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef d'état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, émettant une déclaration vidéo depuis le QG du Commandement du Sud, à Beer Sheva, le 16 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, émettant une déclaration vidéo depuis le QG du Commandement du Sud, à Beer Sheva, le 16 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, s’est exprimé samedi pour la première fois depuis le drame survenu vendredi dans le quartier Shejaiya de la ville de Gaza, au cours duquel trois otages israéliens ayant réussi à échapper des geôles du groupe terroriste palestinien du Hamas ont été abattus par des soldats israéliens.

Halevi a déclaré dans un communiqué vidéo qu’il portait la responsabilité de la mort Yotam Haïm, Samar Talalka et Alon Lulu Shamriz. « Et nous ferons tout pour éviter que de tels cas ne se reproduisent dans la suite des combats. »

« L’incident au cours duquel des soldats de Tsahal ont tué par erreur Yotam Haïm, Alon Shamriz et Samar Talalka, que leur mémoire soit bénie, est un événement difficile et douloureux. »

« Les trois otages qui ont survécu à soixante-dix jours d’enfer, se sont dirigés vers les soldats de Tsahal, et ont été tués par les tirs de nos forces. Il n’y a rien que les soldats de Tsahal et leurs commandants dans la bande de Gaza ne veulent plus que de sauver les otages vivants. »

De gauche à droite : Les otages Yotam Haïm, Samar Talalka et Alon Lulu Shamriz, tués par erreur par les troupes de l’armée israélienne, à Gaza, le 15 décembre 2023. (Autorisation)

« Nous n’avons pas réussi dans ce cas. Nous ressentons la profonde tristesse des familles pour la mort des otages. »

« Tsahal, et moi en tant que son chef, sommes responsables de ce qui s’est passé, et nous ferons tout pour éviter que de tels cas ne se reproduisent dans la suite des combats », a affirmé Halevi.

« J’essaie de me mettre à la place du soldat de Shejaiya, après des jours de durs combats, de confrontations rapprochées, de rencontres avec des terroristes habillés en civil, qui arrivent par divers moyens détournés. Il doit être vigilant et prêt à faire face à toute menace », a-t-il déclaré.

« Une décision prise en une fraction de seconde peut se traduire par la vie ou la mort », a ajouté Halevi.

Il a précisé que « les trois otages ont tout fait pour que nous comprenions – ils se sont déplacés sans tee-shirt pour que nous ne les soupçonnions pas de porter une bombe sur eux, et ils ont tenu un tissu blanc pour que nous comprenions ».

« Les tirs sur les otages ont été effectués en violation des règles relatives en matière d’ouverture du feu. Il est interdit de tirer sur ceux qui brandissent un drapeau blanc et demandent à se rendre. Mais ces tirs ont été effectués au cours d’un combat et sous pression », a expliqué Halevi.

« Tsahal a terminé une enquête préliminaire sur le tragique incident, et a immédiatement envoyé de nouveaux protocoles aux forces terrestres. »

« Nous avons informé les familles des conclusions difficiles et les avons publiées de manière transparente pour le grand public », a-t-il indiqué.

« Il se peut qu’il y ait d’autres cas où des otages s’échapperont ou seront abandonnés pendant les combats, et nous avons le devoir et la responsabilité de les secourir vivants », a fait valoir Halevi.

« Ce sont les combats qui permettent le retour des otages », a-t-il ajouté, faisant référence à un précédent accord avec le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Nos troupes se battent depuis soixante-dix jours à Gaza et sur d’autres fronts, avec bravoure et détermination pour défendre [Israël]. En un instant, la complexité de notre guerre légitime à Gaza s’est avérée », a-t-il poursuivi.

« Nous sommes allés nous battre pour démanteler l’ennemi de l’autre côté de la frontière et pour ramener les otages chez eux. Sans la détermination du combat, nous ne pourrons pas restituer les otages, et nous ne pourrons pas assurer la sécurité des communautés [à la frontière de Gaza] », a déclaré Halevi.

« Nous devons poursuivre les combats avec force, sans perdre de vue nos objectifs. »

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, annonce que, par une terrible méprise, des soldats israéliens ont abattu trois otages qui tentaient d’échapper à leurs ravisseurs terroristes, dans le nord de Gaza, le 15 décembre 2023. (Capture d’écran)

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré samedi que Tsahal continuera à enquêter sur le meurtre de trois otages israéliens dans la bande de Gaza vendredi.

« Les combats sont complexes, avec des caractéristiques sans précédent auxquelles nous n’avons jamais été confrontés auparavant », a-t-il déclaré.

Répondant à une question, Hagari a répondu que Tsahal n’avait aucun renseignement sur les otages qui ont réussi à échapper à la captivité du Hamas ou qui ont été abandonnés par les terroristes qui les détenaient.

Commentant le fait que les forces de l’US Navy avaient abattu en mer Rouge 14 drones lancés depuis le territoire tenu par les Houthis pro-Iran du Yémen vers Israël, Hagari a souligné que c’est « un rappel de notre coopération avec nos alliés ».

Il a ajouté que le chef du CENTCOM, le général Michael Kurilla, s’est rendu en Israël au cours du week-end pour tenir une évaluation avec Halevi.

Hagari a indiqué que les généraux ont discuté « des défis en matière de défense dans la région et des menaces dans les régions », notamment des Houthis soutenus par l’Iran au Yémen.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.