Rechercher

Israël devrait user d’influence à Moscou pour négocier avec la Russie

L'ambassadeur dit comprendre qu'Israël ne peut apporter aucune contribution militaire après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, mais veut que Jérusalem facilite la communication

L'ambassadeur d'Ukraine en Israël, Yevgen Korniychuk, lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 25 février 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
L'ambassadeur d'Ukraine en Israël, Yevgen Korniychuk, lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 25 février 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

L’ambassadeur d’Ukraine en Israël, Yevgen Korniychuk, a déclaré vendredi que s’il comprenait que les liens sécuritaires délicats d’Israël avec Moscou empêcheraient l’offre d’aide militaire à Kiev après l’invasion de la Russie, il s’attendait à plus de soutien sur le front diplomatique.

Korniychuk a déclaré qu’il aimerait plus précisément que les dirigeants israéliens utilisent leur poids diplomatique à Moscou pour aider à travailler à une résolution pacifique du conflit initié par la Russie, qui en est maintenant à son deuxième jour.

« Nous sommes sensibles à la situation sécuritaire avec la Russie au nord [d’Israël] en Syrie, nous demandons donc principalement un effort diplomatique », a déclaré Korniychuk lors d’une conférence de presse à l’ambassade d’Ukraine à Tel Aviv, faisant référence au fait que Moscou permettait à Tsahal de mener des frappes sur des cibles iraniennes en Syrie.

« Cet [effort] doit être fait et nous pensons que vos éminents politiciens peuvent se rendre à Kiev et à Moscou, afin de trouver un moyen de trouver une solution pacifique au conflit actuel », a-t-il déclaré.

« Nous nous battons seuls en ce moment », a déclaré Korniychuk.

Plus tôt ce mois-ci, Korniychuk a été convoqué à Jérusalem pour se faire sermonner par le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, après que Korniychuk ait accusé Israël de se ranger du côté du Kremlin.

Jeudi, Lapid a prononcé une ferme déclaration de soutien d’Israël dans ce conflit à ce jour, condamnant « l’attaque russe contre l’Ukraine ».

Korniychuk s’est dit « satisfait » de la récente condamnation de Lapid.

En plus d’Israël, Korniychuk a exprimé sa déception face à la réponse occidentale à l’invasion russe, notant que les pays se tenaient largement à l’écart.

Korniychuk a déclaré avoir rencontré jeudi tous les ambassadeurs de l’UE en Israël.

« Nous avons besoin de plus de munitions, nous avons besoin de plus d’armes défensives, nous avons besoin de plus d’aide financière, nous n’en avons pas assez. Nos amis de l’Union européenne sont lents à prendre des décisions, mais nous avons besoin d’aide maintenant », a-t-il déclaré.

Korniychuk, qui était visiblement désemparé avant et pendant la conférence de presse, a partagé avec le Times of Israel que sa fille vivait actuellement en Ukraine.

Vendredi, le Premier ministre Naftali Bennett s’est entretenu avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky et lui a proposé une aide humanitaire.

S’exprimant avant l’annonce officielle de l’arrivée d’une aide humanitaire, qui devrait inclure des fournitures et du matériel médical, Korniychuk a déclaré que Kiev n’attendait pas d’aide militaire de Jérusalem.

« Nous ne parlons pas de soldats israéliens, vous avez vos propres problèmes de sécurité [avec la Russie en Syrie] », a déclaré Korniychuk. « Nous sommes assez intelligents pour ne pas vous demander quelque chose que vous ne ferez pas. »

Un policier monte la garde devant un immeuble résidentiel endommagé de la rue Koshytsa, à la périphérie de la capitale ukrainienne Kiev, où un obus militaire l’aurait frappé, le 25 février 2022. (Crédit : GENYA SAVILOV / AFP)

Kiev et d’autres villes ukrainiennes ont subi des assauts prolongés depuis que la Russie a lancé son invasion jeudi. Les sirènes des raids aériens ont obligé les gens à se précipiter vers des abris.

Selon la Radio militaire vendredi, l’Ukraine, contrairement à Israël, n’a pas investi dans des abris anti-bombes civils.

« Je suis sûr que [les Israéliens] savent de quoi je parle quand je dis que la plupart des habitants des grandes villes passent aujourd’hui leur nuit dans les stations de métro et leurs sous-sols afin de se sentir en sécurité contre les frappes aériennes », a déclaré Korniychuk.

« Actuellement, beaucoup de nos politiciens et journalistes affirment que nous devons réfléchir à ‘l’israélisation’ de l’Ukraine, de la même manière que nos militaires doivent être bien préparés », a déclaré Korniychuk.

« Mais contrairement à Israël, nous faisons face à l’une des armées les plus grandes et les plus puissantes du monde, qui est la Russie. Il faudra certainement un effort énorme pour que le peuple ukrainien reste fort et s’oppose à l’armée russe », a-t-il déclaré.

Jeudi, les forces russes ont envahi l’Ukraine, atteignant Kiev vendredi. Le président russe, Vladimir Poutine, a remis en question le droit de l’Ukraine à exister et a déclaré qu’elle devait être « dénazifiée ».

« Ce conflit n’a aucune raison d’être, si ce n’est de prendre le contrôle de l’Ukraine », a déclaré Korniychuk. « Il n’y a pas d’autre justification. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...